" /> Solution acné : du nouveau ! | beauté-pure

Solution acné : du nouveau !

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui provoque l’acné ? Si vous souffrez de cette condition, je suppose que cette question vous a hanté de multiples fois… et je suppose même que vous avez posé la question à votre dermatologue qui vous a parlé de pores bloqués, de production excessive de sébum et de bactéries. Certes ! Mais qu’est-ce qui crée le problème, à l’intérieur ? Comment en arrive-t-on à avoir ces pores bouchés, à produire plus de sébum, etc. ?

Un professeur américain, le Dr. Loren Cordain, Ph.D., du Département of Health and Exercice Science de l’Université de l’état du Colorado, a proposé une nouvelle approche concernant les causes de l’acné et son traitement.

Dr. Cordain a constaté que dans plusieurs endroits du monde, les peuplades qui ont conservé un mode de vie dit « primitif » ne sont absolument pas touchées par ce problème de peau, qu’il s’agisse des zoulous d’Afrique, des Esquimaux, des tribus de Nouvelle-Guinée ou des indiens du Paraguay.

Par contre, les populations qui adoptent le mode alimentaire moderne, comme par exemple les esquimaux occidentalisés, peuvent présenter ces boutons inesthétiques, en même temps que l’obésité, le diabète, et les problèmes cardio-vasculaires habituels.

Selon le Dr. Cordain, l’excès de consommation d’aliments à indice glycémique élevé, comme certains glucides et notamment le sucre, stimule la production d’insuline en excès.

Cette sollicitation abusive du pancréas et le taux régulièrement élevé d’insuline, favorise le syndrome métabolique (syndrome X) ou résistance à l’insuline.

Je vous propose ici de prendre plus ample connaissance avec cette théorie qui m’a permis de prendre soin de ma propre acné puis d’aider avec succès des centaines de personnes à faire de même.

Le mécanisme de l'acné

Comme vous pouvez le voir, l’acné est le résultat de deux facteurs concomitants : des problèmes de glycémie et une inflammation de faible intensité, mais chronique.

Ces deux facteurs créent une sorte de cercle vicieux parce qu’ils se nourrissent l’un l’autre. La résistance à l’insuline (partie blanche) augmente l’inflammation (partie noire) qui mène à plus de résistance à l’insuline et ainsi de suite.

Ces deux facteurs conduisent votre corps à produire certaines hormones qui vont favoriser l’acné.

Je vous propose le schéma suivant pour mieux comprendre :

Glycémie et acné

L’index glycémique est la mesure de la vitesse avec laquelle un aliment particulier augmente votre niveau de glucose dans le sang. Un aliment à index glycémique élevé va augmenter  votre glycémie (taux de glucose sanguin) rapidement.

La ligne rouge montre ce qui se passe lorsque vous mangez des aliments  à index glycémique (I-G) élevé. La ligne verte montre ce qui se passe avec des aliments à index glycémique faible.

Production d’insuline

Lorsque nous consommons des aliments à index glycémique élevé, le glucose pénètre rapidement dans notre sang (ligne rouge). Or le sang doit conserver une composition constante, pas trop sucrée, car il baigne tous nos organes. Pour retrouver des normes acceptables, notre pancréas se dépêche de fabriquer de l’insuline, une hormone chargée de faire entrer le sucre dans nos cellules. L’insuline est une hormone vitale sécrétée par notre corps qui « ouvre la porte « de la cellule pour y faire pénétrer le sucre. Elle abaisse donc notre glycémie.

L’hypoglycémie et les androgènes

Cependant, de larges quantités d’insuline vont provoquer une chute rapide de la glycémie en retour (hypoglycémie). Cette chute brutale entraîne un mécanisme de défense : les glandes surrénales produisent alors des androgènes (hormones mâles mais présentes chez les femmes comme les hommes). Ces androgènes ont pour but de signaler au foie qu’il doit secréter un peu du glucose (qu’il a l’habitude de stocker) pour faire remonter la glycémie. C’est un moyen d’empêcher l’évanouissement, fréquent en cas d’hypoglycémie.

L’hypoglycémie et l’envie de sucres

Par ailleurs, l’hypoglycémie va déclencher des envies de sucre. Donc il est probable que vous ayez le besoin impérieux à ce stade d’une barre chocolatée, et que vous reproduisiez ce cycle infernal.

Un problème fréquent avec l’alimentation moderne

Le problème vient bien sûr de la répétition même de ce mécanisme. Notre alimentation moderne est remplie de sucres et d’ingrédients à index glycémique élevé. En conséquence, ce qui serait bénin lorsque vécu accidentellement devient une expérience quotidienne.

La résistance à l’insuline

C’est alors que cela se complique sérieusement : si elle est constamment sollicitée, l’insuline sécrétée peut devenir moins efficace. On parle alors de résistance à l’insuline. Maintenant le pancréas a besoin de produire plus d’insuline pour éliminer le glucose du sang. Plus la situation empire, et plus la production d’insuline nécessaire augmente. Donc à ce stade, vous avez de plus en plus d’insuline dans le sang, et vous recevez une bonne dose d’androgènes.

L’insuline n’agit pas seule

Mais l’insuline n’aime pas travailler seule. Elle a besoin d’un certain nombre de comparses. Elle va donc entraîner la création par le foie d’autres hormones, l’IGF-1 (Insulin-Like Growth Factor) dont le taux augmente et l’IGFBP-3 (insulin-like growth factor binding protein 3), dont le taux chute.

Et l’acné dans tout ça ?

Plus de sébum, plus de cellules mortes

L’insuline, l’IGF 1 et les androgènes ont le même effet final : elles stimulent la production de sébum. Par ailleurs, l’IGF-1 est une hormone de croissance. Cela veut dire qu’elle participe à l’accélération du renouvellement cellulaire. Vous vous souvenez de nos cellules de l’épiderme, qui mettaient 4 à 5 semaines à se renouveler ? Sous l’effet de l’IGF-1, ces cellules vont se renouveler beaucoup plus rapidement. Cela signifie qu’elles seront beaucoup plus nombreuses à la surface de la peau.

Des cellules mortes qui «collent» les unes aux autres

Par ailleurs, l’ l’IGFBP-3 permet à ces cellules de se détacher lorsqu’elles meurent. Produite en quantité moindre, cette hormone ne permet plus cette séparation. Donc nous avons les conditions idéales pour avoir des pores bouchés : plus de sébum, plus de cellules mortes, et une moindre capacité des cellules à se détacher.

On ne peut guère imaginer une situation plus propice à l’acné…

Pourquoi moi ?

D’accord, me direz-vous….

Mais ma meilleure amie mange des pizzas tous les midis et des glaces tous les soirs et elle a une peau de rêve ! Alors ?

Alors… c’est ici qu’intervient la notion génétique. La production d’IGF-1 et d’androgènes ne provoquent de l’acné qu’aux personnes sujettes à l’acné. Ce n’est pas juste, mais ce sont les cartes qui vous ont été données.

Comment l’inflammation crée l’acné

D’abord, soyons clair : au départ, l’inflammation est une bonne chose. L’inflammation est la réponse du corps à un traumatisme. Toute guérison commence par une inflammation.

Là où les choses vont mal, c’est quand l’inflammation, qui est censée durer un temps court, se prolonge. Or, c’est ce que nous avons créé avec notre mode de vie moderne : une inflammation d’intensité faible, mais chronique.

L’inflammation chronique est la réponse de notre corps à une multitude de traumatismes.

Certains médecins parlent de stress oxydatif. Les traumatismes viennent de l’exposition de notre corps aux radicaux libres. Les radicaux libres sont des molécules très réactives qui endommagent les cellules avec lesquelles elles sont en contact. Malheureusement, notre alimentation et notre mode de vie moderne nous mettent beaucoup en contact avec ces radicaux libres.

Les radicaux libres sont souvent générés de la manière suivante :

  • Stress
  • Vie sédentaire
  • Alimentation inflammatoire
  • Pollution
  • Exposition solaire excessive
  • Additifs et produits chimiques dans l’alimentation
  • Certains ingrédients cosmétiques
  • Allergies
  • Manque de sommeil
  • Indigestion (qui occasionne une putréfaction des aliments et la création de toxines)
  • Bactéries
L'acné, le "diabète de la peau "

L’acné, le « diabète de la peau « 

Les radicaux libres ne sont pas tous mauvais, en cela qu’il participent à notre système immunitaire et peuvent tuer des bactéries, des virus et des parasites. Ils sont aussi naturellement créés lorsque nos cellules transforment le sucre et le gras en énergie.

L’inflammation chronique est ce qui arrive quand notre système immunitaire essaye de réparer les dégâts occasionnés par les radicaux libres.

S’il est sollicité en permanence, notre système immunitaire s’affaiblit.

C’est pourquoi des maladies très graves peuvent être générées par cet état : le diabète, l’arthrite, certains problèmes cardiaques en font partie.

De la même manière, l’inflammation systématique peut rendre parfois le système immunitaire trop «réactif». Il aura alors tendance à des réactions inversement trop fortes par moment.

C’est ainsi qu’après avoir mangé des aliments à index glycémique élevé, nos pores déjà pleins de sébum peuvent se voir l’objet d’une réaction inflammatoire très forte. Cela convertira de petits boutons inoffensifs en kystes ou papules particulièrement rouges, douloureux et enflés…

Comment en est-on arrivé là ?

On ne nait pas avec une résistance à l’insuline. C’est une condition que nous développons avec le temps et qui est souvent le résultat d’un certain mode de vie et d’une certaine alimentation. Il faut souvent des années pour en arriver là.

Les excès caloriques favorisent la résistance à l’insuline : lorsque nous mangeons de trop, les calories en excès sont converties en gras (les triglycérides). Ce gras va dans le réseau sanguin et empêche l’insuline de fonctionner correctement. Il prévient également l’arrivée des nutriments et de l’oxygène vers les cellules.

Mais tout ce qui contribue à la création de radicaux libres mène au stress oxydatif et à la résistance à l’insuline.

Il est maintenant certain que l’inflammation est la grande coupable derrière des maladies liées à la résistance à l’insuline telles que le diabète, le syndrome métabolique… et l’acné.

Qu’est-ce qui peut créer de l’inflammation et le stress oxydatif ?

  • Les produits chimiques et les additifs contenus dans les aliments industriels : conserves, plats préparés, fast-foods, plats emballés, snacks, plateau-repas.
  • Manger des aliments auxquels vous êtes intolérants.
  • Le sucre et les produits contenant du sucre.
  • L’air ou l’eau pollués
  • L’alcool, le café, la cigarette et autres mauvaises habitudes.
Donc pour combattre l’acné, il faut lutter contre à la fois ce qui contribue à la résistance à l’insuline et à l’inflammation.

L’acné et les facteurs déclencheurs

Il ne faut pas confondre l’acné et les facteurs déclencheurs. C’est ce que nous avons tous tendance à faire, en pensant par exemple que le stress créé l’acné, ou que le sucre crée l’acné.

Si vous mangez une glace et que vous remarquez le lendemain que vous avez de nouveaux boutons, vous allez peut-être penser qu’il faut simplement éviter le sucre.

Mais seulement éviter les facteurs déclencheurs n’est pas assez pour contrôler son acné pour toujours. Il faut au contraire se focaliser sur les causes de l’acné, c’est à dire les problèmes de glycémie et l’inflammation chronique, et se rendre moins vulnérable à ces causes en renforçant son état de santé global.

En effet, beaucoup de choses peuvent être des facteurs déclencheurs : les exemples proposés sur le schéma sont seulement les plus communs.

Essayer de repérer les facteurs déclencheurs peut être une quête sans fin…

En se livrant à cette quête, les personnes sujettes à l’acné s’éloignent de la seule vraie solution à l’acné sur le long terme : l’acquisition d’un niveau de santé tel qu’il « désamorce » les facteurs déclencheurs.

Mais ceci, nous en reparlerons dans le prochain article…

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans sa boutique naturelle une sélection de ses produits préférés.

, ,

91 Responses to Solution acné : du nouveau !

  1. Elodie 06 Jan, 2017 à 3:53 #

    Bonjour,

    J’ai de l’acné depuis presque 11 ans maintenant, et je n’arrive pas à m’en débarrasser. Depuis toujours j’aime tout ce qui est sucré, à tel point qu’au restaurant je commençais toujours par regarder les desserts. A l’adolescence, en rentrant à la maison, je me gavais de biscuits et de pâte à tartiner. Et je prenais un dessert à chaque repas. Depuis 2/3 ans j’ai réellement réduit les desserts et les goûters sucrés.
    Depuis cet été je n’applique sur ma peau que des produits naturels (à part mon fond de teint qui est non comédogène) et j’ai pris conscience de l’impact négatif du sucre sur la santé, je ne prends donc que très rarement des aliments avec du sucre ajouté et je fais attention à ne pas manger des aliments à indice glycémique élevé. Cependant j’ai peur de mal m’y prendre : si je mange majoritairement des aliments à indice glycémique faible et quelques aliments à indice glycémique modéré, est-ce que je ne risque pas d’être en hypoglycémie ? Est-ce que mon corps sera du coup plus sensible à des aliments à indice glycémique élevé ? Et aussi dans ce cas, ne suis-je pas seulement en train de traiter les facteurs déclencheurs de l’acné ?
    « Mais seulement éviter les facteurs déclencheurs n’est pas assez pour contrôler son acné pour toujours. Il faut au contraire se focaliser sur les causes de l’acné, c’est à dire les problèmes de glycémie et l’inflammation chronique, et se rendre moins vulnérable à ces causes en renforçant son état de santé global. » Que faut-il donc faire pour renforcer son état de santé globale ?
    J’ai aussi d’autres questions : j’ai arrêté les produits laitiers et le gluten depuis 4 mois maintenant mais je n’ai pas l’impression qu’il y ait une amélioration. Je mange beaucoup de légumes, de fruits secs (noix de cajou, amandes, etc…). Par contre j’avoue ne pas toujours prendre une source de protéine à chaque repas, à vrai dire je ne sais pas comment équilibrer mes repas : quelles proportions de protéines, de légumes, de graisses et de glucides je dois prendre. J’aimerais beaucoup avoir un conseil là-dessus.
    Je suis quelqu’un qui stresse facilement, c’est pourquoi je me suis mise au yoga et j’essaie de contrôler mon stress le plus possible.
    Je suis depuis une semaine votre méthode en 7 étapes.
    J’ai une acné essentiellement localisée sur les joues et le bas de la mâchoire. Je pense avoir une acné hormonale (je n’ai pas du tout des règles régulières).
    Je ne me sens pas beaucoup soutenue par mes proches dans ma lutte contre l’acné, j’ai donc besoin de vos conseils et de votre avis. Est-ce que j’ai adopté une bonne démarche pour lutter contre mon acné ? Y-a-t-il quelque chose que je fais mal ? Puis-je améliorer quelque chose ?
    Est-ce qu’un savon à froid avec entre autres comme ingrédient l’huile de coco est déconseillé en cas d’acné ?
    Voilà je crois avoir posé toutes mes questions.

    Merci beaucoup pour votre temps, et pour tous vos articles très intéressants.

    • Elsa Kreiss 16 Jan, 2017 à 12:07 #

      Bonjour Elodie,

      A la volée :

      – Je comprends bien votre interrogation concernant l’huile de coco et les savons à froid. Cependant, celle-ci n’est pas présente en tant que telle dans ces savons ( s’il s’agit de ceux de la marque Ground Soap, que nous aimons beaucoup). Voici l’explication que je donnai à une autre lectrice : « En fait, ce savon ne contient pas l’huile de coco en tant que telle : cette huile est en fait l’un des corps gras qui a permis la réaction de saponification. Et dans le produit fini, elle n’est plus une huile, mais du sodium cocoate, qui ne présente pas le même inconvénient que l’huile de coco.

      L’INCI est trompeur : à leur choix, les savonniers à froid peuvent en effet indiquer soit comme ici la matière première utilisée dans le processus de saponification, soit les ingrédients effectivement présents dans le produit fini (par exemple sodium cocoate), d’où une confusion possible, dans le premier cas, avec un savon enrichi en huile de coco, par exemple. Vous pouvez donc continuer à utiliser ce savon sans problème ! ».

      « j’ai arrêté les produits laitiers et le gluten depuis 4 mois maintenant mais je n’ai pas l’impression qu’il y ait une amélioration » : Dans ce cas, c’est certainement que le gluten n’est pas en cause dans votre cas et que vous pouvez en consommer (le gluten n’est pas un problème pour tous !). En revanche, je vous conseille de continuer à limiter les produits laitiers (éventuellement un peu de fromage ou de yaourt occasionnellement, mais plutôt de brebis : ils contiennent moins d’hormones), car c’est un apport indésirable en hormones, rarement aidant…

      « avoue ne pas toujours prendre une source de protéine à chaque repas, à vrai dire je ne sais pas comment équilibrer mes repas : quelles proportions de protéines, de légumes, de graisses et de glucides je dois prendre » : l’idéal serait de prendre 1/4 de glucides « denses » (c’est-à-dire de céréales, de féculents et de pain…) par repas, les 3/4 restant étant composés de légumes, de protéines effectivement (à chaque repas ! Pensez notamment aux poissons gras, même en boîte, mais aussi aux protéines végétales comme le quinoa) et de graisses (en très bonne quantité, c’est important : voir ici pourquoi !).

      « si je mange majoritairement des aliments à indice glycémique faible et quelques aliments à indice glycémique modéré, est-ce que je ne risque pas d’être en hypoglycémie ? Est-ce que mon corps sera du coup plus sensible à des aliments à indice glycémique élevé ? » : D’après notre expérience, on ydevient au contraire moins sensible.

      Courage, vous êtes encore en début de méthode mais sur la bonne voie !

  2. Elaine 12 Déc, 2016 à 9:46 #

    Bonjour ,

    Est il possible de diminuer l’index glycérique total d’un repas , par exemple un repas contenant pommes de terre (qui ont un IG très élevé) en y ajoutant un aliment à IG bas en quantité équivalente ?
    Autrement dit est que les IG des aliments se compensent pour qu’au final le repas n’ai pas trop d’influence sur l’insuline ?
    Par exemple une purée avec moitié pomme de terre moitié chou-fleur ?

    Ou encore un mélange de farine riz et pois chiche ?

    Merci beaucoup

    • Elaine 12 Déc, 2016 à 9:47 #

      Glycemique pardon *

    • Elsa Kreiss 13 Déc, 2016 à 4:57 #

      Bonsoir Elaine,

      Les aliments à Ig élevés peuvent effectivement continuer à être consommés sans trop de dommage à partir du moment où ils ne composent effectivement qu’une petite part du repas : 1/4, c’est bien, pour 3/4 d’aliments à IG bas. A quantités équivalentes, la « compensation » ne serait pas suffisante, il faut vraiment aller plus loin.

  3. Charlotte 06 Nov, 2016 à 2:47 #

    Bonjour,

    Cet article est très intéressant pour comprendre les causes mais il n’explique pas vraiment comment agir pour diminuer l’acné mis à part réduire sa consommation de sucre, bien domir et gérer son stress. Est-ce qu’il y aurait un article plus complet sur l’alimentation anti-acné?
    Aussi, je me suis inscrite à la méthode avancée mais je n’ai jamais eu de nouvelle… pourriez-vous svp me confirmer que je suis bien inscrite et la date de la prochaine session?
    Merci

  4. LiliBigoud29 11 Mai, 2016 à 9:14 #

    Bonjour,
    Je viens de lire votre article que je trouve très intéressant, néanmoins quand vous terminez l’article en mettant :

    « En effet, beaucoup de choses peuvent être des facteurs déclencheurs : les exemples proposés sur le schéma sont seulement les plus communs.

    Essayer de repérer les facteurs déclencheurs peut être une quête sans fin…

    En se livrant à cette quête, les personnes sujettes à l’acné s’éloignent de la seule vraie solution à l’acné sur le long terme : l’acquisition d’un niveau de santé tel qu’il « désamorce » les facteurs déclencheurs. »

    Pouvez-vous donner plus d’indications sur

    « l’acquisition d’un niveau de santé tel qu’il « désamorce » les facteurs déclencheurs »

    je comprends pas bien comment réussir désamorcer les facteurs déclenchants. Je suis plutôt en train de repérer les déclencheurs (IG fort, lait, manque de sommeil, stress, alcool et constipation pour mon cas) et essayer de les réduire au maximum! Je suis donc dans une quête sans fin? Pouvez-vous m’éclairez à ce sujet!
    En vous remerciant,
    Aurélie

    • Emanuelle Haudegond 12 Mai, 2016 à 9:33 #

      Bonjour Aurélie,

      Certaines choses, comme par exemple la réaction de votre corps face à aliment à IG fort, peut être améliorée : cela n’arrive pas du jour au lendemain, mais c’est scientifiquement validé et donc possible.
      « l’acquisition d’un niveau de santé tel qu’il « désamorce » les facteurs déclencheurs » veut dire qu’on veut atteindre un niveau où la santé n’est pas seulement « l’absence de maladie » mais un état plus fort, par exemple sans inflammation, avec une immunité accrue et des réponses métaboliques appropriées. C’est vers là qu’il faut tendre, et c’est ce vers quoi nous guidons, dans la méthode avancée.

      • LiliBigoud29 24 Mai, 2016 à 7:22 #

        Merci beaucoup pour cet éclaircissement Emanuelle. A défaut de pouvoir profiter de la méthode avancée (en l’absence de session à venir), comment puis-je essayer de tendre vers un niveau de santé supérieur ? Je suis vos conseils tant externes (DN :jojoba + lemme, masque rassoul et miel de manuka, maquillage lililolo, 3 à 4h de fitness dans la semaine) que internes (IG bas + curcuma, omega 3, je bois bcp, suppression du lait) depuis février et j’ai remarqué une nette amélioration de ma peau. Seulement depuis 3 semaines maintenant, j’ai un retour en force de l’acné avec une peau grasse et cheveux gras aussi (gros boutons inflammés profonds, très douloureux et défigurant). Depuis une semaine je prends du zinc (30 mg /jour) et du psyllium pour réguler mon transit (tendance constipation malgré les fibres). Je vais faire une nouvelle commande sur votre boutique car je suis à la fin de mon savon à froid, que me conseilleriez-vous de rajouter, MSM ? magnésium transcutané ? probiotique ?
        De plus vers qui est-il judicieux de se tourner ? un naturopathe ? un acuponcteur ? Je serai curieuse d’avoir votre avis sur la réflexologie plantaire également? Par avance Merci! Bonne journée

        • Emanuelle Haudegond 25 Mai, 2016 à 2:58 #

          Bonjour Aurélie,

          Je commencerais avant tout par une cure complète de probiotiques, en commençant par 5 milliards de souche puis 10 milliards, car ils sont très utiles, aussi bien pour une acné hormonale que digestive. Mais il serait bien de savoir si votre acné est également hormonale (souvent le cas quand les boutons sont très gros et que les cheveux sont très gras également). Je vous engage à regarder cette vidéo pour avoir une idée. Si la réponse est « oui », il faut avant tout aller voir un endocrinologue et obtenir un bilan hormonal. Cela ne vous oblige pas par la suite à accepter un traitement hormonal de synthèse si ce n’est pas ce que vous souhaitez, mais au moins vous aurez une idée s’il y a une anomalie, et plus on est informée, mieux c’est, non ? En tout cas, le réflexe « fibres » est très bien, comme j’expliquais ici. Tenez-nous au courant, d’accord ?

          • LiliBigoud29 26 Mai, 2016 à 1:06 #

            Bonjour Emanuelle; merci pour votre réponse. J’ai donc suivi vos conseils je viens de commander les probiotiques 5millards sur la boutique. Pour que la cure soit efficace combien de temps je dois prendre ces probiotiques? Concernant, l’acné hormonale, je ne réponds pas à tous les critères de la vidéo, car j’ai un cycle plutôt régulier (à 1 /2 jours près) et peu de symptômes prémensuel, néanmoins je suis une grosse migraineuse (avec aura) ce qui m’empêche de reprendre la pilule (risque AVC). De plus, mes boutons sont très gros, profond et enflent énormément. Avant ils étaient surtout localisés sur le menton, depuis trois semaines, ils envahissent le front, les tempes et le bord de bouche… Je ne sais pas trop quoi en déduire… J’ai tout de même voulu prendre un rdv avec un endocrinologue mais pas de disponibilité avant décembre dans ma ville ! Pensez-vous que mon généraliste peut me prescrire un bilan hormonal ? Je suis perdue, je pensais vraiment qu’après ces trois mois d’amélioration j’avais enfin trouvé, grâce à vos conseils, comment contrôler mon acné… J’essaie aussi les médecines douces, j’ai pris rdv chez un reflexologue, ça ne peut pas faire de mal.

          • Emanuelle Haudegond 27 Mai, 2016 à 9:42 #

            Bonjour Aurélie, il n’y a pas besoin d’avoir tous les signes, et ceux que vous évoquez peuvent y faire penser. Un bilan est toujours sage (tentez peut-être avec le généraliste ?). Je suis d’accord sur le fait que la réfléxologie ne peut pas faire de mal !

        • LiliBigoud29 02 Juin, 2016 à 8:24 #

          Bonjour Emanuelle,
          J’ai une dernière question : J’ai donc suivi vos conseils je viens de commencer les probiotiques 5millards ceux de votre boutique. Pour que la cure soit efficace combien de temps je dois prendre ces probiotiques ? Je pensais faire un mois à 5M puis un mois à 10M. Qu’en pensez-vous?
          Est-il possible de combiner cette cure à une detox du foie avec ampoule radis noir, desmodium, artichaut et romarin ou cela va faire trop en même temps ?
          Sinon j’ai fait cette semaine, ma première séance de reflexo, ça m’a plu. Je me sens plus apaisée depuis mais aussi très fatiguée. Le lien entre les maux du corps (acné, foie, intestin etc…) et la psycho m’a semblé bluffant (notamment par rapport au décès de ma mère ado).
          Depuis que je suis de manière rigoureuse tous vos conseils, j’ai aussi de nouveaux livres de chevet que je trouve très intéressant (je pense que vous les connaissez Emanuelle) et je voulais les partager avec vos lectrices :
          C André : Je médite jour après jour ; Imparfait Libre et Heureux.
          M. Odoul : Dis-moi ou tu as mal je te dirais pourquoi ?
          C Fauré : Ensemble mais seule, (la fin sur la solitude fondamentale m’a fait comprendre la chose « fondamentale » de la vie ! On nait seul et on meurt seul… On ne dirait pas comme ça mais il est très positif ce bouquin et aide à relativiser),
          D Servan schreiber : Anti-cancer (il parle d’acné aussi !!)

          Bonne journée à toute l’équipe Beauté Pure !!

          • Emanuelle Haudegond 02 Juin, 2016 à 8:38 #

            Coucou Aurélie,

            Je pensais faire un mois à 5M puis un mois à 10M. Qu’en pensez-vous?
            C’est très bien.
            Est-il possible de combiner cette cure à une detox du foie avec ampoule radis noir, desmodium, artichaut et romarin ou cela va faire trop en même temps ?
            On peut allier probiotiques et cure detox foie, mais la votre est trop carabinée : vous risquez vraiment, vraiment, la crise de guérison. Si j’étais vous, je ne prendrais qu’une plante pour le foie à la fois. Je prendrais du MSM (si vous êtes très engorgée, oui, le MSM (soufre organique) a une action positive sur le foie) ou de la silymarine (phénoménale, mais très active, donc l’idéal est de commencer quand on a déjà détoxé un peu).
            Ces lectures sont passionnantes, je confirme ! Je ne connais pas le livre de C Fauré, vous donnez envie d’y plonger.
            Bon week-end, Aurélie !

  5. Martin 24 Avr, 2016 à 2:59 #

    Bonjour Emanuelle,

    J’ai 27 ans, je suis diabétique de type 1 depuis maintenant 5 ans. Cela fait quelques années que j’ai des boutons dans le dos, aussi bien des boutons blancs que des boutons rouges, j’en ai vraiment beaucoup, c’est très disgracieux. Le problème, c’est que ça me laisse des marques aussi, dès que j’ai un bouton, rien ne se passe, pas de processus de cicatrisation. J’avais essayé le curaspot, la cicabiafine, mais ça ne marche absolument pas…Pourtant je n’ai jamais vraiment eu de problème acnéique dans ma vie d’avant.

    Concernant le visage, je n’ai quasiment pas de boutons, une fois de temps en temps comme tout le monde. Je ne sais pas si c’est une folliculite dorsale, ou quelque chose de ce genre…J’ai rdv bientôt chez un dermatologue mais j’aurais bien aimé avoir votre avis avant, mon diabète est plutôt équilibré, même si j’ai des hauts et des bas, et je mange généralement des aliments à IG bas et modéré. Ayant marre des cosmétiques bourrés de saloperies, j’ai acheté récemment des huiles végétales (noisette, argan, calendula, rose musquée), ainsi que de l’eau florale thé vert et lavande, peut être que ça peut limiter l’apparition des boutons ?

    Merci beaucoup !

    • Elsa Kreiss 29 Avr, 2016 à 2:21 #

      Bonjour Martin,

      Je me permets de répondre : s’il s’agit d’acné, privilégiez l’huile de jojoba (notre premier choix) ou l’huile de noisette pour leurs propriétés sébo-régulatrices particulières (l’huile de rose musquée, en revanche, est très comédogène et pourrait donc empirer la situation… ; quant à l’huile d’argan, elle est généralement bien tolérée par les peaux à problèmes et favorise la cicatrisation, mais n’a pas l’action très intéressante de la jojoba).

  6. Océane 21 Avr, 2016 à 9:30 #

    Bonjour,
    J’ai suivi votre méthode avancée depuis 2 mois et je fais désormais très attention à l’index glycémique de mon alimentation, d’autant que je suis depuis longtemps sujette à l’hypoglycémie… Le résultat est au delà de mes espérances, mon acné a quasiment disparu (elle réapparaît systématiquement au moindre aliment à IG élevé)
    En revanche, ma peau est beaucoup plus lente à se réparer, la différence est vraiment flagrante : le moindre petit bouton met des semaines à disparaître, c’est vraiment bizarre… Du coup j’ai plein de marques partout, c’est limite pire que quand j’avais de l’acné ! Avez-vous une explication ? Merci d’avance pour vos réponses !

    • Emanuelle Haudegond 22 Avr, 2016 à 11:53 #

      Bonjour Océane, contente de vos résultats avec la méthode avancée, bien sûr. Pour maintenir les résultats, et ne pas retrouver les boutons au moindre écart, il est important de continuer l’alimentation à IG modéré sur le long terme. Ceci, ainsi que l’exercice physique, le contrôle du stress, la qualité du sommeil, va permettre une amélioration de la réponse insulinique. A terme, cela veut dire que vous deviendrez moins sensible aux écarts et que la vie sera plus facile. Pour les marques, beaucoup s’en vont naturellement en quelques mois. Il faut cependant veiller à ne pas souffrir de carences (donc vraiment veiller à avoir une alimentation très variée) et exfolier régulièrement. Bonne chance pour tout !

  7. HEL 13 Jan, 2016 à 9:57 #

    Bonjour Emmanuelle!
    Et merci pour votre site et vos conseils…. Je suis sur la fin (j’espère!!!) de mon parcours contre l’acné! Je suis passée doucement de soins dermatologiques à des soins naturels (d’ou je crois un petit effet rebond), et j’ai changé d’alimentation car j’ai découvert que j’étais intolérante, au gluten, aux produits laitiers et aux oeufs !!
    Et ma naturopathe m’a aussi montré comment éviter les pics de glycémie. Cela dit je suis très fine et j’ai encore maigri du fait de cette nouvelle alimentation! Donc je suis obligée de manger des céréales… sinon on ne me voit plus! Je mange du riz (basmati, demi complet, ou complet) du sarrasin, du quinoa, et parfois du millet…. Je me pose la question du millet qui apparemment a un fort indice…. je bois aussi du lait de millet le matin. Je me bats encore contre quelques boutons qui s’enflamment et j’aimerais juste en finir!! Que pensez-vous du millet??
    Pour info, je souffre d’endométriose, j’ai ces 3 intolérances et ma naturopathe m’a dit que j’avais un terrain trop acide… et j’ai un traitement également contre un candida albican qui persiste… rien que ça!
    Voilà un peu mon parcours…. Je voulais avoir votre avis, notamment sur les céréales et pics de glycémie.
    Merci infiniment!!

    • Emanuelle 18 Jan, 2016 à 2:11 #

      Bonjour Hélène, tout dépend du profil de chacun : le millet a un index glycémique élevé mais une charge glycémique modérée, donc il est certainement OK pour beaucoup si on en consomme dans le cadre d’une ration standard. Cependant, avec un historique de Candida albiicans/endométriose, personnellement je ferais attention et n’en consommerais pas.

  8. Rodolphe 20 Oct, 2015 à 3:14 #

    Bonjour,
    On parle beaucoup du gluten dans le cadre de l’acné. Mais en réalité je me demande si ce n’est pas plutôt un problème d’IG et que tous les produits contenant du gluten (que ce soient à base de farine blanche ou lorsque le gluten est utilisé comme liant par exemple) sont des produits transformés/rafinés et donc avec un IG élevé.
    Et je me rends compte que passer sur du sans gluten et utiliser des mélanges de farines, certes sans gluten, mais souvent blanches ne changera pas le pb ?

    • Elsa Kreiss 20 Oct, 2015 à 5:28 #

      Bonsoir Rodolphe,

      Cela dépend totalement des personnes : énormément de gens verront leur peau s’améliorer en prêtant attention à l’IG, c’est pourquoi manger à IG bas est toujours notre première recommandation alimentaire. Mais on peut très bien souffrir également d’une intolérance au gluten, bien que cela concerne beaucoup moins de monde.

      Ce que je vous conseille :
      – Mangez à IG modéré de toute façon,
      Si vous supposez une possible sensibilité au gluten, effectuez un test d’éviction de 6 semaines pour le vérifier, en privilégiant les produits sans gluten à IG modéré (il y en a : riz complet, riz basmati, sarrasin…).

  9. Xandre 13 Juin, 2015 à 1:11 #

    Bonjour,

    J’ai 30 ans, et je vis un calvaire comme vous ne pouvez pas l’imaginer… J’ai de l’acné qui parfois me fais des boutons qui gonfle a faire croire que j’ai un abcés a une dent alors que c’est bien un bouton d’acné.

    Pire encore, l’acné me fais des crevasses dans la peau, c’est tout simplement « degeulasse ». J’en evite meme de faire la bise au gens tellement ca doit etre sal pour eux.

    Je suis actuellement sous antibiotique « tolexine Gé 100 » + une pommade a mettre matin et soir.

    Je ne souhaite pas ce que je vis a mon pire ennemi. Courage a tout ceux et celles qui vivent ce que je vis =(

  10. Emi 02 Avr, 2015 à 6:48 #

    Bonjour,
    Cette question a peut être déjà été posée… Que pensez vous des « faux sucres » : aliments light,sucrettes, stevia, etc… ?
    Merci beaucoup pour votre réponse

    • Elsa Kreiss 07 Avr, 2015 à 2:12 #

      Bonjour Emi,

      Les édulcorants artificiels ne sont guère recommandables. En revanche, la stévia ou encore le xylitol (sucre de bouleau) sont des alternatives intéressantes.

  11. Diallo 18 Nov, 2014 à 12:39 #

    Bonjour je suis un jeune de 29 ans ce fait 7 ans que j’ai des boutons qui apparaissent sur mon visage et j’ai l’impression quand je suis fatigué c est a dire manque de sommeil que ca apparait et je prends aussi beaucoup de sucres. SVP auriez vous des conseils.

    Merci

    • Elsa Kreiss 18 Nov, 2014 à 1:49 #

      Bonjour Diallo,

      Il faut vous baser sur ce que vous observez, et donc dormir davantage… C’est en agissant sur les facteurs qu’on obtient les meilleurs résultats.

      Sucre : diminuez-le au minimum (si c’est difficile, regardez du côté du xylitol/sucre de bouleau, en magasin biologique, dont l’IG est beaucoup plus bas que celui du sucre de canne).

  12. Agathe 28 Oct, 2014 à 6:39 #

    Je comprend pourquoi le sucre donne de l’acné mais pourquoi le riz, les patates(frites chips)…?

    • Elsa Kreiss 30 Oct, 2014 à 5:15 #

      Bonsoir Agathe,

      C’est du au fait que le riz et les pommes de terre sont également des glucides (voir par exemple ici).

  13. nathalie 31 Août, 2014 à 5:14 #

    Bonjour,

    Je viens de découvrir votre site chargé en bonnes informations.

    Pour ma part, j’ai toujours était une adolescente qui avait de l’acné. Jusqu’au jour ou j’ai pris une pilule 4emes générations aujourd’hui bannis. J’avais arrêté la pilule pendant 10 mois. La une véritable éruption cutané est apparue au fil des mois. J’ai repris ensuite Adepal sur laquelle je suis toujours. En hiver 2013-2014 j’ai essayé roacutane pendant 2 mois, mais les prises de sang révélé un taux de triglycérides trop élevé. J’ai terminé par 3 peeling, ce qui m’a un peu soulagé au niveau des éruptions et des marques.
    J’ai 28ans et j’aimerais bien pouvoir vivre enfin épanouie!

    Merci à vous, Nathalie

    • Elsa Kreiss 01 Sep, 2014 à 9:47 #

      Bonjour Nathalie,

      A tout hasard, un billet mentionnant Adepal, qui peut vous intéresser.

      Courage !

  14. Nanou 21 Juil, 2014 à 7:16 #

    Bonjour Emanuelle,
    Concernant le dérèglement hormonal et ses conséquences sur la peau comme l’acné, auriez-vous des conseils en matière d’alimentation? Dans une de vos réponses aux commentaires ci-dessous, je crois comprendre que dans certains cas d’acné, vous incriminez l’excès d’oestrogènes et hormones androgènes et la faiblesse en progestérone. Alors, auriez-vous des solutions naturelles et alimentaires pour rétablir un taux de progestérone trop faible? J’ai lu que les graines de courge par exemple, étaient bénéfiques, mais on lit tout et son contraire, donc si vous aviez un avis là-dessus ou d’autres suggestions, cela m’aiderait.
    D’avance merci, votre méthode gratuite m’est d’un grand soutien depuis bientôt un an.
    Cordialement
    Nanou

    • Elsa Kreiss 26 Juil, 2014 à 3:26 #

      Bonjour Nanou !

      Je prends le relais en l’absence d’Emanuelle.

      Concernant l’équilibre hormonal : si une gestion efficace du stress, de l’exercice régulier mais sans excès et une alimentation à IG bas et sans sucre ajouté ne sont pas suffisants, il peut en effet être utile d’envisager des compléments, mais en plus d’un programme plus poussé et plus personnalisé pour améliorer encore votre mode de vie. Les questions hormonales sont complexes, et les profils hormonaux peuvent être très différents même chez les personnes souffrant d’acné. Il est donc difficile (et peu prudent) de vous conseiller sur ce point sur le blog.

      Une option est de recourir à un bon naturopathe qui vous proposera du sur-mesure. Sinon, la formation avancée traite des problèmes hormonaux en détail, et propose un programme pour chaque profil. Si vous le pouvez, rejoignez-nous pour la session de septembre (liste d’attente ici).

      • Nanou 22 Sep, 2014 à 3:03 #

        Je vous remercie pour votre réponse. Je me suis effectivement inscrite sur la liste d’attente pour la méthode avancée.

    • Mandine 27 Juil, 2014 à 6:13 #

      Bonsoir Emmanuelle,

      Je rejoins Nanou sur sa question sur les graines, noix et leur effet œstrogène-like. Nous confirmes-tu que les noix de cajou, noisettes en particulier et les graines type tournesol, courge, lin et sésame pourraient ne pas aider dans le cas d’acné hormonale en augmentant les pics d’œstrogène ? (Nous faut-il attendre la ménopause pour nous jeter sur ces petites choses ?)
      Les graines germées sont-elles concernées ?
      Les amandes entrent dans quelle catégorie déjà (noix…?)
      Enfin, le kéfir de lait a t-il un IG élevé ?
      Merci beaucoup pour vos conseils !

      Bel été à vous,

      Mandine

      • Elsa Kreiss 02 Août, 2014 à 4:57 #

        Bonjour Mandine,

        Je vous réponds, car Emanuelle est en congés d’été.

        La question des phytoestrogènes n’obtient pas consensus : certains experts considèrent que les œstrogènes présents dans les plantes ont un effet protecteur, en s’accrochant aux récepteurs des cellules, empêchant ainsi les « mauvais » œstrogènes de le faire. D’autres, au contraire, jugent qu’ils peuvent poser problème.

        Emanuelle conseille donc généralement de limiter par principe de précaution les aliments les plus riches en phyto-oestrogènes quand on a une acné hormonale, c’est-à-dire essentiellement le lin ou le soja.

        Mais de fait, nous aurions du mal à ne consommer aucun phyto-oestrogène, car un grand nombre d’aliments par ailleurs tout à fait intéressants pour nous en contiennent : pommes, carottes, lentilles, concombre, etc. …mais pas dans les mêmes proportions ! Voici un tableau (pas nécessairement parfait ni exhaustif) qui peut vous aider.

        Kéfir de lait : les produits laitiers entraîneraient une réponse insulinique élevée. Toutefois, dans le cas du kéfir, on a des bénéfices pour la flore intestinale, donc il y a un « compromis » à faire suivant sa situation et sa sensibilité.

  15. alexandra 26 Mai, 2014 à 5:46 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Merci pour votre blog, c’est une mine d’or!
    J’ai de l’acné depuis que je travaille (4ans), mais cette année elle s’est fortement accentuée. Je pense vraiment qu’elle est due au stress… Cependant, depuis quelques mois je fais TRÈS attention à mon alimentation et ne mange plus d’aliment à IG haut. Je fais également une cure de MSM depuis 15jours. Je commence à voir des résultats, mais j’ai toujours quelques boutons enflammés qui sortent et mettent beaucoup de temps à partir (et je ne parle même pas des cicatrices).
    J’essaie de me faire des petites séances de relaxation de temps en temps avant de me coucher.
    Cela fait quand même plusieurs mois (2 ou 3) que je fais tout ça et j’ai toujours quelques boutons, que puis-je faire de plus?

    D’ailleurs, je sais que les dattes ont un IG élevé, mais je trouve sur de très nombreux sites qu’elles sont un aliment précieux contre l’acné. Qu’en pensez-vous?

    Merci d’avance pour votre réponse

    • Emanuelle 27 Mai, 2014 à 12:52 #

      Bon pour les dates, j’ai des doutes quand même, Alexandra !
      À priori, I.G. élevé, non ?…
      Les problèmes reliés au stress et à la gestion des émotions sont très communs avec l’acné.
      Ils génèrent une hormone, le cortisol, qui a une action directe sur les glandes sébacées.
      En conséquence il faut effectivement se concentrer sur l’esprit.
      Le massage, le yoga, le Pilates, écouter de la musique, marcher, sont à mon avis toujours de bonnes pistes à explorer…

      • alexandra 27 Août, 2014 à 6:52 #

        Merci pour votre réponse aussi rapide.
        J’ai encore quelques questions sur l’IG des aliments. Jusqu’à quel IG pouvons nous manger en grande quantité?
        Je mange beaucoup de figues sechées ainsi que de farine de sarrasin, qui ont un IG de 50…. Est-ce mauvais?
        Merci d’avance pour vos précieux conseils!

        • Emanuelle 28 Août, 2014 à 2:42 #

          Bonjour Alexandra,

          Bonne question !

          En fait, cela dépend de la personne. Nous n’avons pas tous les mêmes besoins.

          Cela dépend d’abord de votre situation.

          Certaines personnes ont besoin de faire très attention à l’IG :

          par exemple, celles qui ont des problèmes d’ovulation (par exemple PCOS) ou de l’acné régulièrement avant les règles ou qui ont souvent le PMS (syndrome pré-menstruel), disons de manière générale les acnés hormonales.

          Dans ces cas, les figues seraient à éviter en grande quantité, et la farine de sarrasin aussi à limiter (mangez le sarrasin en grains, plutôt).

          En revanche, si vous avez de l’acné plutôt pour des raisons digestives, ces aliments sont bénéfiques.

          Je ne peux donc vous répondre sans vous connaître, mais j’espère que cela vous aide !

          Si votre acné est chronique (forte et le problème revient encore et toujours) alors vous devriez peut-être envisager la Méthode Beaute-Pure (Méthode avancée).

          Nous allons bientôt en parler sur le blog en Septembre…

          • alexandra 28 Août, 2014 à 2:55 #

            Merci beaucoup pour votre réponse!

            Je n’ai de l’acné que depuis que je travaille, je n’en avais jamais eu avant.
            Je ne crois pas que ce soit hormonal, mais je n’en suis pas vraiment sûre.

            Je vais donc essayer de limiter ces aliments pour voir.

            Merci!

          • Emanuelle 28 Août, 2014 à 3:07 #

            Je n’ai de l’acné que depuis que je travaille

            Qu’est-ce-qui a changé, depuis que vous travaillez, Alexandra ?

            Le stress peut jouer un énorme rôle. Si quelque chose vous dérange dans le nouveau job – vous produisez probablement de l’adrénaline et du cortisol.

            Ces deux hormones peuvent vraiment créer de l’acné…

          • alexandra 28 Août, 2014 à 3:47 #

            Le stress est arrivé avec le travail effectivement. Et cette dernière année a été la pire, je suis passée de quelques boutons par-ci par-là, à un visage complètement enflammé (gros boutons rouges) et rempli de cicatrices rouges…Une horreur!
            Je suis aussi passée au stérilet quelques temps avant de commencer à travailler (je ne sais pas si ça peut avoir un effet)

          • Elsa Kreiss 30 Août, 2014 à 12:39 #

            Bonjour alexandra,

            Plusieurs possibilités (peut-être cumulées) :
            – c’est bien le stress (dans tous les cas, travaillez-y !) ;
            – pour des raisons non élucidées, votre corps accepte mal le diu ;
            – vous avez interrompu une contraception hormonale qui vous « protégeait » de l’acné, et votre « naturel » reprend le dessus.

          • alexandra 30 Août, 2014 à 3:14 #

            Merci Elsa!
            J’ai pris une contraception hormonale assez tard (20ans), et avant ça j’avais une peau parfaite…Alors je ne suis pas sûre que ce soit mon naturel.
            En tout cas je vais travailler sur les deux autres points.

            Merci!

  16. Estelle 24 Mai, 2014 à 10:09 #

    Bonjour Emanuelle,

    Merci beaucoup pour votre travail. Mon acné n’a pas encore disparu (je suis sur la liste d’attente de la méthode avancée), mais je me sens nettement moins désemparée vis a vis
    de ces maudits boutons.

    Au gré de mes lectures sur internet, j’ai appris qu’il existait un lien entre acné et candidose. J’ai effectué le test de la salive, et il s’avère que j’ai vraisemblablement une candidose… Ce n’est plus tellement de votre ressort, mais je me permets de vous demander si vous connaissez des personnes de confiance vers lesquelles je pourrais me tourner…

    Mon médecin traitant ne m’a en effet jamais parlé du candida alors que tous mes symptômes sont concordants.

    Par ailleurs, je suis sujette a l’hypoglycémie, et je suis assez inquiète a l’idée de ne plus pouvoir manger de fruits ni de paim complet, même pour une semaine, cela m’est totalement impossible.

    Merci beaucoup par avance pour vos conseils,
    Estelle

    • Emanuelle 24 Mai, 2014 à 3:28 #

      Bonjour Estelle,

      Mon expérience est qu’il y a différents degré de contamination par le candida albicans.

      Il faut donc être suivi par un thérapeute compétent.

      Il va pouvoir déterminer de quoi vous avez besoin.

      Médecin, surtout spécialisé en micro-nutrition, naturopathe…

      Cependant, pour l’acné, (toujours selon mon expérience) le candida peut être une pièce d’un puzzle global.

      Je veux dire que le candida peut accompagner d’autres soucis (hormonaux ? stress ?)

      il faut le traiter en priorité, mais il y aura peut-être besoin d’aller plus loin…

      Tenez-moi au courant…

  17. Sébastien 17 Mai, 2014 à 3:52 #

    Bonjour Emanuelle,

    J’ai maintenant 23 nas et je suis atteint d’acné depuis à peu près 1 an et demi.
    Cette acné se compose de boutons rouge qui sont long à cicatriser. On m’a diagnostiqué une acné inflammatoire. Je n’ai que 1 ou 2 boutons par moi mais ils laissent des marques rouges.
    Ce que j’aimerais savoir c’est : quel est le changement qui a déclenché cet acné ?
    J’ai commencé à travaillé il y a 1 an et demi dans un environnement assez pollué donc je pense que ça peut avoir un lien avec l’apparition de l’acné.

    Pour info je suis très sportif, je mange sainement j’essai de privilégier les fruits et légumes et les aliments à IG faible.

    Merci de me donner votre avis et pourquoi pas des conseils.

    • Emanuelle 19 Mai, 2014 à 11:11 #

      Bonjour Sébastien,

      Oui, l’environement pollué peut jouer un rôle.
      Mais c’est généralement un tout, donc il y a peut-être un autre facteur qui s’ajoute.
      Le stress ? Des entrainements trop durs ?
      Quel type de sport faites-vous ?
      Dans les deux cas, on produit soi-même du cortisol et cela peut jouer.
      Etes-vous dehors à l’extérieur beaucoup ?

      J’attends votre retour, OK ?

      • Sébastien 23 Mai, 2014 à 8:53 #

        Et bien je passe que le facteur qui s’ajoute est effectivement le stress car j’ai commencé à travaillé il y a 1 an et demi, donc stress assez important. Et depuis j’ai de l’acné qui s’est un peu calmé mais qui est toujours présent.

        Au niveau du sport je fais de la musculation 3 entrainements par semaine + du cardio. J’essaie de ne pas tomber dans le surentrainement qui je le sais est mauvais. L’entrainement ne dépasse pas les 5h par semaine.

        Je travaille souvent à l’extérieur, je travaille dans une sidérurgie pour vous donner une idée du type de pollution. Poussière (minerai ou charbon) + fumées de l’usine.

        J’ai une autre questions: est ce que la poussière (minerai ou charbon) est susceptible de provoquer ce type d’acné -> boutons rouges enflammé.
        Lorsque je suis dans ces fameux environnements sale je me lave le visage avec un savon surgras qui m’a été conseillé par ma dermatologue.

        Bonne réception merci de vos conseils et avis

        • Emanuelle 24 Mai, 2014 à 3:38 #

          je travaille dans une sidérurgie pour vous donner une idée du type de pollution. Poussière (minerai ou charbon) + fumées de l’usine.

          No good, Sébastien. Ce sont de grosses particules, oui, elles peuvent boucher les pores.

          Je vous suggère quand vous êtes dans cet environnement de vous nettoyer autrement :

          Utilisz d’abord une huile végétale (jojoba, noisette, chanvre) de premium qualité pour vous masser le visage.

          Le gras de l’huile végétale attire le gras (sébum sale) et les minéraux (minerai et charbon).

          C’est donc un bon moyen d’attirer tout le sale dans une seule maière.

          Puis on va la dissoudre.

          Pour cela, il faut laver avec un savon à froid.

          Je ne suis pas trop sûre de votre surgras, normalement je n’aime pas les surgras, parce que le pH reste trop alcalin.

          Si vous pouvez, l’idéal c’est d’utiliser le Lemme Bee de chez Groundsoap.

          Puis, si vous repartez au turbin, de remettre une fine couche d’huile végétale pour protéger la peau de l’extérieur.

          Bon courage !

  18. kinwul 26 Mai, 2013 à 4:44 #

    Bonjour,

    J’ai eu une grosse poussée d’acné il y a 3 mois sur tout le pourtour de mon visage et je n’en ai pas trouvé la cause : peut-être ces gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée que j’ai appliqué sur quelques microkystes au niveau du menton… 10 jours après, je ressemblais à une calculette -_- » Ce n’est malheureusement pas terminé !
    Voilà pour mon profil mais ma question était tout autre : j’ai une alimentation riche en sucre, je suis en fait une vraie accro au sucre, c’est presque vital 🙂
    Mais voilà, j’ai remarqué avoir plus de boutons quand j’en mange et je me demande si une cure de désintox au sucre pourrait être bénéfique ? Cela ne règlera peut être pas mon taux d’insuline d’après votre article mais qui sait ? J’aimerais avoir votre avis sur un arrêt total du sucre (raffiné) ?
    Merci !

    • Emanuelle 26 Mai, 2013 à 6:19 #

      Kinwul,

      Ce n’est pas seulement le sucre qui fait une différence, mais tous les aliments qui augmente fortement le taux de sucre sanguin (aliments à index glycémique élevé).
      Je vous invite à les éviter…

      • kinwul 26 Mai, 2013 à 7:59 #

        Merci pour cette réponse rapide ! Je vais surveiller les étiquettes et éviter les fruits/légumes à fort index glycémique.
        Je fais le test à partir de demain, surtout pour l’expérience, voir si je peux vraiment me passer de sucre, mais j’ai hâte de voir l’effet sur ma peau 🙂

  19. Adeline 07 Mar, 2013 à 3:01 #

    Bonjour Emanuelle,

    Vous souffriez aussi d’acné et vous avez du tatonné comme nous.
    Au vu de vos vidéos, votre peau est maintenant rayonnnante !
    En combien de temps avez-vous eu ses résultats ? Ou plutôt à quel âge ?

    Je sors d’une visite chez une allergologue pour savoir si je n’avais pas une intolérance alimentaire qui pourrait être reliée à mon acné. J’espérais que ça soit aussi simple. Elle m’a dit que ça ne servait à rien, que ce n’est pas relié.

    Aussi, comment savoir qu’on a une résistante ? Par une prise de sang pour mesurer la glycémie ou ce n’est pas suffisant?

    Êtes-vous aussi passé par un endocrinologue ?

    Dernière question mais pas des moindre : à quand la sortie de votre livre ?
    Je pense que nous sommes des centaines milliers à l’attendre !!!

    Merci d’avance pour votre réponse !
    Adeline

    • Emanuelle 12 Mar, 2013 à 12:11 #

      Bonjour Adeline,

      – Merci, c’est très gentil de votre part, ces mots d’encouragement.

      J’ai fini la méthode à 99%. Je suis en train de travailler sur le coté « technique », la sortie est imminente !

      – Ce n’est peut-être pas votre cas, mais je suis formelle : une allergie ou une intolérence alimentaire peuvent mener à de l’acné. En revanche, c’est vrai qu’il est très difficile de les détecter.

      – Je vais parler (un peu) de mon cas dans la méthode. J’ai bataillé contre l’acné en tant qu’adulte, ai tout essayé, je suis passée par Roaccutane, fait une rechute (classique..) avant de trouver un bon spécialiste en santé naturelle qui m’a mis le pied à l’étrier. Il m’a fallu du temps pour tout effacer, parce que mon acné était à composante hormonale et que cela prend plus de temps, mais j’ai eu des premiers résultats au bout de six semaines, donc je suis restée motivée..

      • LiliBigoud29 11 Mai, 2016 à 2:00 #

        Bonjour Emmanuelle,
        Comptez-vous sortir un livre sur votre méthode avancée? En 2013 la sortie était imminente… A défaut de pouvoir participer aux différentes sessions de la méthode avancée, cela permettrai à beaucoup de personnes qui souffre comme moi d’une acné moyenne à sévère de pouvoir compléter tous les précieux conseils que vous nous livrez déjà sur le blog pour trouver ou retrouver une peau nette! Encore Merci pour votre travail! Aurélie

        • Emanuelle Haudegond 12 Mai, 2016 à 9:27 #

          Bonjour Lili, J’ai organisé plusieurs sessions de la méthode avancée depuis 2013. Il n’y a pas eu d’ebook simple, mais des formations plus complètes, car les résultats sont ainsi meilleurs.
          Je suis en pleine réflexion sur l’avenir, je vous tiens au courant, promis !

  20. Alix 27 Août, 2012 à 8:18 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Je suis votre blog avec attention. Seulement il y a quelque chose que je ne comprends pas dans cet article.
    Vous dites qu’il ne fait pas rechercher les facteurs déclencheurs, que c’est une quête sans fin et que « la seule vraie solution à l’acné sur le long terme : l’acquisition d’un niveau de santé tel qu’il « désamorce » les facteurs déclencheurs. ».
    Pourtant dans votre méthode, vous essayez bien de nous faire découvrir nos éventuels facteurs déclencheurs puis de les neutraliser ensuite?
    Je suis perdue!

    Merci 🙂

    • Emanuelle 31 Août, 2012 à 10:56 #

      Bonjour Alix,

      Oui, c’est vrai dans la méthode gratuite, j’essaye de pointer du doigt certains facteurs déclencheurs.
      Il s’agit essentiellement d’aider ceux d’entre nous qui ont une acné légère et de leur faire gagner du temps.
      En revanche, en cas d’acné chronique, juste éliminer les facteurs déclencheurs sera rarement suffisant.
      Il faut agir plus en amont pour se rendre moins « sensible » aux facteurs déclencheurs,
      et cela passe par l’acquisition d’un niveau de santé supérieur… J’en parlerai plus en détail prochainement, pour le lancement de la méthode avancée.

  21. Manel 24 Août, 2012 à 12:57 #

    Chère Emanuelle,
    premièrement je tenais à vous remercier de vos belles connaissances que vous partagez avec beaucoup de coeur. J’ai suivi votre méthode et en suis convaincue. C’est un vrai bonheur. J’ai l’impression d’enfin considérer ma peau comme part entière de mon corps. Je n’ai plus aucun bouton inflammé.
    Par contre, mon problème qui subsite (voilà des années, j’ai 23 ans) sont des sortes de petits « boutons » sous la peau se situant uniquement au niveau des joues. Ils sont blancs, presque imperçable (j’y touche plus maintenant 🙂 ), lorsque j’arrivais à les percer, il sortait une sorte de looooooong fil blanc ressemblant à de la graisse (huuum… désolée pour les détails). Ils donnent un aspect très irrégulier de la peau et si ils sont percés, ils reviennet. J’ai l’impression que ça puisse être lié à la nourriture. Mais je ne sais pas… Est-ce que ces boutons vous rappelle quelque chose?

    Un tout grand merci,
    Manel

    • Emanuelle 25 Août, 2012 à 7:37 #

      Bonjour Manel,

      Cela peut être lié à la nourriture.. et à bien d’autres choses.
      Mon premier réflexe serait le peeling citron, pour garder l’entrée des pores propres.
      Mais il faudra peut-être, si le problème continue, envisager de vraiment s’attaquer à la racine du problème
      et regarder du coté de la future méthode à venir,
      qui propose un plan alimentaire très détaillé…

  22. sonia 01 Avr, 2012 à 3:29 #

    Bonjour Emanuelle,
    Dans cette article, vous aviez dit que dans le prochain article, vous parleriez de comment faire pour acquerir un niveau de santé tel qu’il « désamorce » les facteurs déclencheurs mais je n’ai pas trouvé cette article !?
    Merci

    • Emanuelle 01 Avr, 2012 à 3:36 #

      Bonjour Sonia,

      En fait, je me suis rendu compte
      que je ne pouvais pas faire cela
      au travers d’un article, qu’il me fallait y dédier un livre, une méthode !
      C’est un travail énorme,
      mais je crois que je vais en venir à bout…
      Je donne des nouvelles très vite.

      • sonia 01 Avr, 2012 à 5:47 #

        Ah d’accord, vivement alors ! bon courage et merci mille fois de faire un livre. il existe des livres en anglais qui traite de méthode naturelle pour l’acné mais rien en français.
        Je continue mes changements alimentaires mais j’aimerai renforcer mon niveau de santé comme vous l’expliquer…
        J’ai laissé un commentaire ici http://beaute-pure.com/vers-une-peau-sans-acne-en-7-etapes-etape-7/ est ce que vous pourriez y répondre svp ? mes parents vont faire les courses demain et comme j’ai terminé mes flocons d’avoine, j’aimerai essayer le pain de seigle mais je souhaite être sur que ce petit dejeuner soit aussi sain que les flocons d’avoine pour la peau.
        merci

  23. mylène 09 Mar, 2012 à 1:21 #

    Bonjour Emmanuelle
    – Je serais curieuse de connaître les aliments types à faible IG que tu pourrais me conseiller?
    – comment peut-on prendre connaissance de l’IG d’un aliment en l’achetant? Sur son emballage?

    MERCI

    • Emanuelle 10 Mar, 2012 à 12:32 #

      Malheureusement, l’Europe ne se préoccupe pas beaucoup d’indice glycémiqiue pour l’instant.
      En Australie, c’est obligatoire sur les emballages…
      Je te conseille pour explorer une première « exploration »
      des index glycémiques, le site de michel montignac
      http://www.montignac.com/fr/
      Mais il est un peu facile de s’y perdre,
      c’est pourquoi je donne des conseils pratiques à ce sujet
      dans la méthode que je suis en train d’écrire.

      • mylene 14 Mar, 2012 à 6:10 #

        Merci beaucoup je vais regarder!

        Oui en effet en France pas beaucoup de « bruit » ou d’information concernant l’indice glycémique des aliments!

  24. sonia 11 Jan, 2012 à 1:17 #

    Bonjour Emanuelle,
    Sur un site, il donne la définition de l’acné : « D’un point de vue médical l’acné est une dermatose très fréquente due à l’inflammation de follicules pilosébacés, causée notamment par la bactérie acnies propiones (des chercheurs ont découvert le génome entier de cette bactérie, ce qui laisse entrevoir des médicaments encore plus spécifiques dans le futur) et/ou par un changement au niveau hormonal.
    Sa forme la plus fréquente, l’acné juvénile, atteint environ 80% des adolescents et guérit spontanément vers l’âge de 19 ans, dans 90% des cas, sans laisser de cicatrices.  »
    MAIS dans les peuplades, ils n’ont pas d’acné que ce soit les adolescents ou les adultes pourtant ils ont les mêmes changements au niveau hormonal (puberté, …) que les occidentaux.
    Donc à la base la cause ce ne sont pas les hormones comme on le dit, que l’acné soit dit juvénile ou hormonal (pour l’adulte)
    Les hormones jouent un rôle indirect lorsqu’elles sont « dérégler « . Et d’ailleurs, cet acné ne peut arrivé qu’à partir de la puberté et bien après. Les causes sont bel et bien la résistance à l’insuline et l’inflammation chronique que se soit pour l’acné juvénile ou l’acné adulte. Mais ces causes vont se manisfester au travers de facteurs déclencheurs qui varient d’une personne à l’autre seulement pour celles qui y sont génétiquement sujettes.
    Voilà tout sa pour dire que les hormones ne sont pas les responsables. Elles ne se « déréglent » pas toutes seules sans raison, il y bien des causes et des facteurs déclencheurs à l’origine! Car cela m’agace que l’ont incriminent les hormones et que l’ont fassent comme si l’acné était « normal » et que cela va passer tout seul! Les causes sont bien les mêmes que ce soit pour l’adolescent ou pour l’adulte. Ai je bien compris ?
    Merci!

    • sonia 14 Jan, 2012 à 9:10 #

      On dit que l’acné adulte est hormonale mais que ce soit l’acné juvénile ou l’acné adulte, les causes (résistance à l’insuline et inflammation chronique) sont bien les mêmes ??

      • Emanuelle Haudegond 14 Jan, 2012 à 1:44 #

        Bonjour Sonia,
        Selon moi, cela se passe souvent de la manière suivante :
        – il faut un terrain pro-acné (prédisposition génétique)
        – il y un changement hormonal dû :
        – à l’adolescence ou périménopause ou ménopause
        – une dominance en oestrogène (insuffisance progestérone-exposition aux xénoestrogènes)
        – un épuisement des glandes surrénales (personnalité anxieuse, colérique, perfectioniste ou sensible au stress)
        – un dysfonctionnement de la thyroïde
        – le syndrôme des ovaires polykystiques

        Les problèmes de régulation de glycémie et l’inflammation chronique du corps peuvent déclencher ces situations (c’est le cas pour l’épuisement des glandes surrénales) ou l’accentuer et l’entretenir (tous les autres cas de figure)…

  25. karine 17 Nov, 2011 à 5:47 #

    Bonsoir,
    Par rapporj au lactose, je suis intolérante et du coup je limite ma consommation et n’achète que du lait délactosé. Je n’arrive pas à enlever les fromages de mon alimentation et si je sais que je vais en manger en plus grande quantités je prend du lacdigest, ce sont des pastilles à croquer qui contiennent les enzymes nécessaires à la digestion du lactose. Pensez-vous que c’est une bonne prévention et que cela limite déjà l’apparition de nouveaux boutons ou est-ce qu’il faudrait que je supprime complètement le lactose, même les aliments délactosés?
    En tout cas merci pour votre site il est génial et déjà juste de faire le démarquillage selon vos conseils je vois une nett amélioration de l’état de ma peau! Cela fait plus de 10ans que j’en ai et toutes les marques y ont passées mais vous avez la méthode la plus efficace!
    Encore merci!

    • Emanuelle Haudegond 17 Nov, 2011 à 8:24 #

      Bonsoir Karine,
      Le problème avec le lait ne se situe pas qu’au niveau du lactose.
      Le problème vient du fait que pour des questions de productivité 80% des vaches dont vient le lait sont enceintes.
      Elles sécrétent alors une hormone que notre corps assimile. Or cette hormone est un précurseur de l’acné.
      Donc on évite pas ce problème précis avec du lait délactosé.
      On peut l’éviter en s’assurant d’un petit cheptel.
      C’est évidemment difficile, même la production bio ne garantit rien en la matière.
      Donc je pense que le mieux est d’éviter le lait de vache.
      Quand je craque, je le fais pour du lait de brebis, sous forme de yaourt ou de fromage.
      Ça me semble un peu plus difficile d’élever en masse des brebis…

  26. Noémie 04 Nov, 2011 à 10:59 #

    Bonjour Emanuelle
    J’aimerai savoir si il y a des aliments a banir de mon regime alimentaire pour limité mon acné.
    Dans le téoignage du jeune homme que tu as publié il évoqué que le medecin lui avais interdit le lait!
    Merci pour se site vraiment enrichissant et tous tes conseils
    Cdt

    • Emanuelle Haudegond 05 Nov, 2011 à 5:36 #

      Bonjour Noémie,
      Tu trouveras beaucoup d’infos concernant l’alimentation et l’acné dans la formation gratuite, je t’encourage à t’y inscrire et à nous faire part de tes progrès et/ou difficultés dans la partie « commentaires » de chaque étape.
      À bientôt !
      Emanuelle

  27. souhaila 01 Nov, 2011 à 12:15 #

    jai des bouton dans mon visage aider moi stp

  28. Ludivine 06 Oct, 2011 à 6:51 #

    Emanuelle,

    J’ai relu l’article et je me pose une question (peut-être n’ai-je pas véritablement compris où tu voulais en venir). A part limiter la consommation de sucre, que doit-on faire pour « rétablir » la sécrétion d’insuline ? Parce que je mange très peu de sucre et j’ai malgré tout de l’acné. Donc je me suis demandée si la révolution était ailleurs que dans la privation de sucre. J’espère avoir été suffisamment explicite car j’avoue que moi-même je suis un peu perdue dans mon explication et dans mes réflexions. Merci pour tes conseils !

    • Emanuelle Haudegond 07 Oct, 2011 à 7:50 #

      Bonjour Ludivine,
      Je suis très, très contente que tu me poses cette question… car c’est vraiment un point important et je compte écrire un article là-dessus pour en parler dans les détails. En effet, il ne suffit pas de ne pas manger de sucres pour rétablir une glycémie normale. Beaucoup de personnes ont sans le savoir ce qu’on appelle la « résistance à l’insuline ». En gros, l’insuline que l’on produit n’est plus aussi efficace pour faire baisser le taux de glucose du sang. Or cette résistance s’est construite doucement, souvent pendant des années, et de nombreux facteurs sont intervenus dans ce phénomène, pas seulement alimentaires. Ainsi, on sait que le stress et la sédendarité renforcent le processus, ainsi que le montant d’inflammation chronique du corps. Donc pour une glycémie normale, il faut agir sur son niveau de santé général, pas seulement sur son alimentation. C’est d’ailleurs l’orientation que prend le livre que j’écris sur ce sujet : ce sera une méthode qui expliquera pas à pas comment acquérir une meilleure immunité afin de contrôler son acné une bonne fois pour toute…

      • Lou 28 Jan, 2012 à 11:42 #

        Je viens de lire cet article passionnant ! … Mais … je me demande toujours ce que je peux faire pour « rééquilibrer » tout ça afin de mieux « contrôler » mon acné sur le long terme (je veux dire : que dois je « faire » concrètement ?)

        • Emanuelle Haudegond 28 Jan, 2012 à 5:33 #

          Bonjour Lou,

          Je suis consciente qu’il faut un plan qui explique de A à Z ce qu’il faut faire concrètement.
          J’y travaille dur, avec un peu de chance il verra jour dans quelques semaines !

          • Lou 28 Jan, 2012 à 6:28 #

            Oui car c’est difficile de « savoir quoi faire » car on nous dit tout et son contraire … Je me sens parfois un peu perdue 🙂

            En tout cas sachez que vous avez mon soutiens pour votre travail ainsi que votre livre en cours je crois 😉 et je vous remercie de partagez avec nous votre expérience.

          • Emanuelle Haudegond 29 Jan, 2012 à 6:11 #

            Merci Lou !

  29. Karima 29 Sep, 2011 à 3:33 #

    Bonjour Emanuelle,

    Je voulais connaitre votre point de vue concernant le « Savon d’Alep » je l’utilisais contre les boutons, au début il était un peu efficace même si j’ai dû attendre longtemps pour qu’il puisse faire son effet et puis plus rien ! j’ai toujours mes boutons d’acné et mes points noirs !

    et c’est déprimant au point que je déteste me regarder dans la glace.

    puis que pensez-vous de l’eau de Cologne ? (est ce bon d’en mettre sur les boutons après avoir nettoyer le visage?

    • Emanuelle Haudegond 29 Sep, 2011 à 6:48 #

      Bonjour Karima !

      Tu trouveras mon opinion sur les savon et l’acné dans l’article suivant :

      http://beaute-pure.com/a-lire-imperativement-si-vous-vous-nettoyez-au-savon/

      Et tu verras que j’ai horreur de tout ce qui est agressif pour la peau quand on tendance à l’acné… Donc pas d’eau de Cologne non plus…

      Tu trouvears pleins de conseils sur ce qu’il faut utiliser dans la formation gratuite. Je t’encourage à t’y inscrire si ce n’est pas fait.

      A bientôt,

      Emanuelle

  30. Catherine 29 Sep, 2011 à 7:57 #

    Un très intéressant article sur le sujet acné/études scientifiques, que vous connaissez peut-être ?

    http://www.slate.fr/story/37623/boutons-acne-evolution-humaine

    Merci encore pour votre blog, si riche et si complet.

    • Emanuelle Haudegond 29 Sep, 2011 à 11:53 #

      Bonjour Catherine,

      Ne je ne connaissais pas cet article, et il est passionnant.

      Merci beaucoup de l’avoir partagé !

      Emanuelle

  31. Smooth 27 Sep, 2011 à 4:59 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Encore un bel article !
    J’aime beaucoup la conclusion, qui remet bien les choses à plat et contre un réflexe inutile qu’il serait tout à fait de mon genre d’avoir : chercher LA cause, faire des tests, se perdre en réflexions philosophiques sur le lait, le stress et le sucre.

    Grâce à ces quelques jours sur ton blog (j’ai du mal à me dire que ça ne fait qu’une semaine que je l’ai découvert !), j’ai vraiment abandonné cette idée, pour me mettre plutôt à la recherche d’un équilibre anti-acné, certes, mais aussi et surtout de vie saine et de santé « globale ».

    Merci, donc !

    PS : aujourd’hui, j’ai découvert le yaourt de brebis, pour limiter et diversifier un peu mes apports en lactose. Un vrai succès. Il vient de détrôner le Sojasun (qu’on décrie beaucoup) dans mon coeur. 🙂

    Par contre j’ai un problème avec les noix de cajou : même non salées, non frites, etc : j’ai du mal à m’arrêter quand j’entame !!! 😀

  32. Imane 27 Sep, 2011 à 10:48 #

    Bonjour Emanuelle,

    Est ce que l’acné peut être une cause héréditaire??? Je sais que mes parents étant jeunes avaient de grave problèmes d’acnée alors que mon frère et moi avons « juste » des petites imperfections pas très grave sur le visage..

    • Emanuelle Haudegond 27 Sep, 2011 à 11:34 #

      Oui, Imane, il semblerait qu’il y ait une composante héréditaire. Mais comme tu peux le voir, cela ne veut pas dire que c’est fatal et qu’on ne peut rien faire !

Laisser un commentaire