" /> Produits anti acné : attention, interactions ! | beauté-pure

Produits anti-acné : attention interactions !

interactions.001Un produit, ça va, deux produits, bonjour les dégâts… Dans votre lutte contre l’acné, certaines combinaisons peuvent faire plus de mal que de bien. Des incompatibilités souvent observées, et à éviter le plus possible !

1. Le PEROXYDE DE BENZOYLE avec le RHASSOUL/PEELING CITRON

3545800_1__056583300_1730_24062014Le peroxyde de benzoyle est un traitement local de l’acné. Il est très présent dans beaucoup de produits de soin des peaux « à problèmes » et peut être prescrit par le dermatologue à des concentrations supérieures (10%, 15%). Si vous venez juste de découvrir la méthode gratuite, il est donc possible que vous ayez des produits à base de peroxyde de benzoyle dans votre placard…

Quelques médicaments à base de peroxyde de benzoyle : Brevoxyl, Curaspot, Cutacnyl, Eclaran, Effacné, Epiduo, Pannogel, Panoxyl, Papclair…

Ce que j’en pense : le peroxyde de benzoyle est un traitement antibactérien : il « tue » les bactéries présentes dans un bouton. Il n’a en revanche aucune action sur la production de sébum. Cela veut dire qu’il peut s’avérer efficace pour assainir un bouton existant, mais qu’il n’a pas d’action préventive. C’est pour cette raison que quand on l’arrête, l’acné revient le plus souvent en force.

Surtout, il est extrêmement irritant pour la peau et augmente sa sensibilité au soleil.

Aussi, quand vous employez du peroxyde de benzoyle, votre peau est asséchée et sensibilisée. Elle ne tolérera pas bien d’autres exfoliants, comme le rhassoul. De plus, plus la peau est sèche, plus un acide y pénètre rapidement. Donc si vous faites le peeling citron, il sera beaucoup plus « fort » que sur une peau saine. C’est la porte ouverte aux problèmes…

Alors je fais quoi ?

On choisit l’un ou l’autre. Personnellement, je ne vois pas beaucoup d’intérêt au peroxyde de benzoyle pour l’acné. Je trouve même extrêmement contre-productif de l’employer sur de larges zones. Il entraîne souvent un « effet rebond » :  la peau devient plus grasse pour contrecarrer l’agression qu’elle subit. Et une peau plus grasse peut signifier à terme plus d’acné, car les bactéries se nourrissent, justement de sébum.

Faut-il jeter son peroxyde benzoyle ?

Pas forcément : appliqué sur un bouton unique, pour le faire disparaître plus rapidement, une « pointe » de peroxyde de benzoyle saura souvent être efficace. Mais attention à ne pas en abuser, sur de larges zones…

2. La vitamine A acide (RÉTINOÏDES) avec le RHASSOUL/PEELING CITRON/HUILES ESSENTIELLES

49705_imagesLes rétinoïdes sont une classe de composés chimiques dérivés de la vitamine A. Ils accélèrent la croissance de la couche externe de la peau, c’est à dire l’épiderme. Cette couche est donc remplacée par de nouvelles cellules cutanées tandis que les anciennes cellules (cellules mortes) sont exfoliées.

Il y a trois générations de rétinoïdes « topiques » (employés sur la peau). Pour l’acné, ce sont surtout la trétinoïne, le tazarotène et l’adapalène qui sont employés.

  • Quelques médicaments à base de trétinoïne : Effederm, Ketrel, Retacnyl, Retinova, Tretinoine Kefrane, Zanea, Erylik, Locacid, Retin a, Retitop, Vesanoid
  • Un médicament à base de tazarotène : Zorac
  • Quelques médicaments à base d’adapalène : Teva, Differine, Zentiva, Epiduo

Ce que j’en pense : la vitamine A acide permet une exfoliation très efficace de la peau, ce qui est bénéfique pour l’acné, car elle permet d’éviter la formation de « bouchons » de cellules mortes qui peuvent occasionner des boutons. Elle comporte cependant beaucoup d’inconvénients qui me font préférer les alternatives naturelles :

  • L’application topique de rétinoïdes peut entraîner irritation de la peau, sécheresse et érythème. Une desquamation de la couche cornée peut se produire. La peau ne supporte plus rien et peut développer des réactions allergiques à des substances qui lui ne posaient pas jusqu’alors de problèmes particuliers : parfums, par exemple, ou produits contenant des huiles essentielles.
  • les formulations à base de vitamine A acide sont très souvent peu naturelles, et comportent de nombreux  ingrédients pétro-chimiques. Paradoxalement, elles peuvent être très grasses, voire clairement comédogènes.

Alors je fais quoi ?

On choisit l’un ou l’autre. Quand vous employez des rétinoïdes, votre peau est extrêmement sensibilisée. C’est clairement une contre-indication pour le peeling citron. C’est également un problème avec le rhassoul, bien toléré par une peau saine, mais qui sera trop asséchant ici. Enfin, sous rétinoïdes, oubliez les huiles essentielles, qui provoqueront aussi facilement des réactions.

Faut-il jeter son rétinoïde ?

Non, il peut être intéressant de le conserver dans un endroit frais, sombre et sec. Une fois l’acné disparue, les rétinoïdes peuvent jouer un rôle positif sur certaines cicatrices: en accélérant la croissance des cellules, ils peuvent aider à reconstruire du tissu cutané. Si :

  • la zone où il y a des cicatrices est petite,
  • votre peau n’est pas sensible,
  • votre acné est maîtrisée depuis plus de 3 mois,
  • vous êtes prêt(e) à vous passer de soleil (les rétinoïdes ne font pas bon ménage avec le soleil).

… l’utilisation de rétinoïde peut être intéressante. Demandez conseil à votre dermatologue.

L’ACIDE SALICYLIQUE et le PEELING CITRON

imagesL’acide salicylique n’est pas couramment employé en France dans les médicaments contre l’acné. On le trouve plutôt dans les médicaments contre les verrues. En revanche, c’est un ingrédient que l’on retrouve beaucoup dans certains produits cosmétiques contre l’acné. En pharmacie, par exemple, il est présent dans : Norevia Zeniac, Norevia Exfoliac, ou Vichy Normaderm detox purifiant. Il agit comme un agent kératolytique, ce qui signifie qu’il encourage l’élimination des cellules mortes. C’est un exfoliant du groupe des BHA (Bêta-Hydroxy-Acide).

C’est quoi le problème ?

L’acide salicylique est lipophile, il pénètre au niveau des glandes sébacées et induit une action sébo-régulatrice. En bref, il rend la peau moins grasse. On l’utilisera donc volontiers pour les peaux mixtes ou grasses, d’autant qu’il est anti-inflammatoire. Cependant, parce qu’il agit justement en diminuant le sébum, il va faciliter la pénétration des autres acides.

Traduction : sous acide salicylique, si :

  • vous employez un produit de soin contenant un autre acide, comme un acide glycolique,
  • ou si vous faites le peeling citron, qui  emploie un acide de fruit,

… vous pouvez sévèrement assécher la peau. En effet, l’huile de la peau gène la pénétration d’un acide. Comme la peau est moins grasse sous l’action de l’acide salicylique, les autres acides pénétreront plus facilement la peau. Ils seront donc plus puissants. Employés ensembles, ces deux types d’exfoliants risquent d’être très difficiles à maîtriser correctement.

Alors je fais quoi ?

Encore une fois, on choisit l’un ou l’autre, autrement on risque une réaction mal maîtrisable !

Faut-il jeter son produit à base d’acide salicylique ?

  • Malheureusement, les produits de soin contenant de l’acide salicylique sont très souvent très peu naturels et contiennent beaucoup d’ingrédients issus de la pétrochimie. Donc vérifiez avant tout la composition globale. Si vous y voyez beaucoup d’ingrédients suspects, mon avis est qu’il est certainement sage d’éviter de l’utiliser sur le long terme.
  • Aussi, gardez en tête que l’acide salicylique étant lipophile, il peut facilement être véhiculé par le sébum et pénétrer dans le réseau sanguin. A fortes doses, il était proscrit pour les femmes enceintes dans les cabinets de dermatologie pour lesquels j’ai travaillé. À doses réduites, il est généralement toléré dans ce cas, mais « toléré » ne veut pas dire forcément que c’est bien… Personnellement, si j’étais enceinte, je n’utiliserais pas de produits à base d’acide salicylique.
  • Si la composition est « clean », si on n’est pas enceinte, si on n’utilise pas d’acides de fruits, l’acide salicylique peut être utile, surtout en soin ciblé, sur un bouton particulier.

EN CONCLUSION :

Quand on a de l’acné, on est particulièrement frustré. Il est tentant de vouloir combiner plusieurs produits. Mais les produits cosmétiques « conventionnels » et les médicaments pour l’acné ont généralement une logique très différente de celle des soins naturels. Ils privilégient une approche très agressive et sont rarement compatibles avec l’approche que je prône : de la douceur avant tout. Pour cette raison, faites attention à certaines combinaisons !

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans sa boutique naturelle une sélection de ses produits préférés.

, , , ,

130 Responses to Produits anti-acné : attention interactions !

  1. Aure 21 Oct, 2016 à 8:16 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Âgée de 27 ans, cela fait plus de 10 que je bataille contre l’acné avec des hauts et des bas. Comme beaucoup j’ai suivi des traitements prescrits par des dermato (pas de Roaccutane) mais rien de durable.
    Je suis volontairement sans contraception depuis très longtemps. J’ai eu une mauvaise expérience avec les pilules de 3e génération que l’on m’avait bêtement prescrit contre l’acné. Quand je vois la prise de conscience tardive du monde médical, je me dit que j’ai bien fait de croire en moi et pas en la dermato qui m’assurait que ce n’était pas à cause de la pilule.
    Grâce aux huiles végétales et à la cosmétique naturelle (Yuli, Alima Pure…) je suis parvenue à équilibrer ma peau. Elle est beaucoup plus mate sans être desséchée par les traitements et a un aspect plus lisse, plus doux.
    Le problème c’est qu’à la lumière rasante, je vois que j’ai encore beaucoup de points noirs et des microkystes surtout sur les joues (que l’on ne perçoit pas au toucher). De temps en temps l’un d’eux s’enflamme mais rien à voir avec les boutons d’acné que j’ai pu connaître auparavant. Je cherche donc un produit qui pourrait désengorger ma peau.
    En effectuant des recherches sur les acides, je suis tombée sur l’acide salicylique. Il a le produit Etat Pur dosé à 2% et celui que vous commercialisez de la marque Denovo. Pensez-vous que la composition du soin Etat Pur soit trop inquiétante ? Compo : AQUA/WATER/EAU, PROPANEDIOL, SALICYLIC ACID, ALCOHOL, SODIUM CITRATE, SODIUM HYDROXIDE, XANTHAN GUM, LAMINARIA DIGITATA EXTRACT, CARNOSINE, DISODIUM ADENOSINE TRIPHOSPHATE.
    Les avis sur le soin Denovo sont positifs mais aucun ne parle des points noirs et c’est pourtant le problème que je souhaite résoudre. Et pour le serum Denovo, les avis mentionnent « aucun effet sur les points noirs » ou au mieux « points noirs attenués ».
    Que pensez-vous de la composition du soin cité ? Auriez-vous autre chose à me conseiller ?
    Je vous remercie,

    • Emanuelle Haudegond 21 Oct, 2016 à 10:36 #

      Bonjour Aure,
      Je ne peux vraiment juger du produit cité, car l’efficacité d’un acide dépend du pH du produit final, et je n’ai pas cette donnée…
      Nous avions fait un tableau ici des différents exfoliants, et de leur efficacité comparée selon le problème traité, par exemple pour les points noirs. Effectivement, l’acide salicylique est un très bon ingrédient pour cela, et à mon avis la combinaison exfoliant enzymatique + sérum Denovo sera efficace pour vous. Il faut cependant que la racine même du problème (surproduction de sébum) soit sous contrôle, donc il faut en parallèle veiller à ne pas « exciter » les glandes sébacées (ce qui se produit sous stress, changement hormonaux, aliments à IG élevée, etc.).

      • Aure 22 Oct, 2016 à 11:33 #

        Bonjour,
        Je vous remercie pour votre réponse !
        Je vais essayer les soins de la marque Denovo et le Rhassoul que je n’ai jamais essayé puisque j’utilisais de l’argile rose (je suis au début des étapes, j’attends aussi les instructions du peeling citron).
        A la fin de votre message vous parlez de la racine du problème. Mais comment le connaître avec certitude ? Je me suis toujours posé cette question lorsque je voyais ma dermato mais le corps médical n’est là que pour effacer les conséquences (jamais de bilan hormonal prescrit) !
        Lorsque j’ai eu mes poussées d’acné a l’adolescence j’avais une assez bonne alimentation (mère anti lactose, pas de cantine ni de plats préparés industriels, pas de pain ; le seul hic c’était sûrement les gâteaux/le sucré). Actuellement je n’achète pas de gâteaux/produits sucrés pour éviter les tentations (une fois le nez dedans j’ai une grosse addiction). J’essaie de faire attention à l’IG, à la présence de gluten et je consomme pas mal de fruits et légumes (végétarienne). Mes dérives sont le fromage (lors de repas, apéro…), de temps en temps du pain et occasionnellement des produits laitiers dans les préparations. Je vais arrêter tous les aliments déconseillés pour voir si changement il y a.
        Peut-on imaginer que mon acné soit d’origine hormonale ? Je viens de regarder votre vidéo sur les signes de l’acné hormonale. Je me retrouve dans les règles irrégulières, peut-être les kystes (j’avais fait une écho pour saignement pendant le cycle et le doute était présent, je devais en refaire une que je n’ai pas faite car les saignements s’étaient arrêtés…), j’ai une pilosité un peu importante pour une femme mais sur des zones habituelles (bras, maillot). La localisation de mon acné correspond à votre schéma. Par rapport au cycle j’ai du mal à me positionner car je ne fais pas nécessairement le lien. Enfin, ce sont effectivement des kystes que j’ai. Y a-t-il des des solutions spécifiques en dehors du traitement que vous proposez (compléments naturels par exemple) ? J’imagine que si l’acné est d’origine hormonale, changer mon alimentation ne fera pas tout. Dois-je envisager de consulter un spécialiste pour faire un bilan hormonal ? et un bilan de la thyroïde ?
        Merci pour vos précieuses réponses,
        Bonne journée,

        • Emanuelle Haudegond 02 Nov, 2016 à 9:55 #

          Bonjour Aurélie, les bilans hormonaux sont toujours des informations précieuses, je ne peux que recommander d’en demander en cas de doutes. On peut agir énormément sur les hormones/thyroïde avec l’alimentation ET le mode de vie : les cycles diurnes/nocturnes, le contrôle de la glycémie, l’attitude mentale (contrôle du stress) sont des éléments majeurs, entre autre.

  2. Marion 26 Juil, 2016 à 11:03 #

    Bonjour,

    Merci pour ce site qui a été une découverte fantastique pour moi. Je souffre d’acné depuis l’âge de 9 ans, suite à une puberté précoce, et continue d’avoir de l’acné hormonal à 21 ans. J’ai arrêté Diane 35 il y a quelques années à cause des effets désastreux sur ma santé, et j’ai commencé il y a quelques mois un traitement homéopathique/acupuncture qui est bien plus en accord avec mon corps que les traitements habituels, et qui donne de meilleurs résultats. Vos conseils ainsi que ce nouveau traitement ont grandement changé ma manière de comprendre l’acné.

    Ma question porte sur les soins du visage. J’ai une peau grasse mais à tendance réactive. Ma visite récente chez le dermatologue m’a laissé déçue, car elle a à peine regardé ma peau et m’a prescrit une liste de produits types comme si elle était un sponsor. Ces produits, sur ma peau sensible, sont très irritants. J’ai donc décidé de revenir à votre méthode de soins, en me démaquillant à l’huile de jojoba puis en utilisant tout de même le nettoyant Avène Cleanance qu’on m’avait prescrit. Je passe ensuite un gel bio à l’aloé vera sur mon visage. Le matin, j’utilise en crème de jour l’Effaclar Duo + que ma dermatologue m’avait prescrit, pour le finir, et le soir, j’applique une huile essentielle sur les boutons.

    Mes questions sont : pensez-vous qu’il est possible d’utiliser une crème pour l’acné du type Effaclar en combinaison avec votre routine, ou peut-on s’en passer et utiliser des alternatives ayant la même fonction (quel est votre avis sur la réelle utilité de ces crèmes ?).
    Par ailleurs, si vous pouviez me donner votre opinion sur ma routine actuelle, je vous en serais reconnaissante.

    Merci de votre temps,
    Cordialement.

    • Elsa Kreiss 30 Juil, 2016 à 1:33 #

      Bonjour Marion,

      « pensez-vous qu’il est possible d’utiliser une crème pour l’acné du type Effaclar en combinaison avec votre routine, ou peut-on s’en passer et utiliser des alternatives ayant la même fonction (quel est votre avis sur la réelle utilité de ces crèmes ?) » : Il est par exemple possible de la remplacer par un produit contenant également de l’acide salicylique, à l’action exfoliante et purifiante, donc effectivement très utile, mais à la composition plus naturelle (comme l’exfoliant Denovo/). Attention cependant : exfolier en été n’est pas vraiment conseillé, mieux vaut attendre l’automne…

      Pour mieux évaluer votre routine, pouvez-vous me donner votre score à ce test ? Et également m’indiquer si votre peau brille ou non, tire ou pas ?

      • Marion 06 Août, 2016 à 7:42 #

        Bonsoir,

        Merci de cette première réponse, je vais chercher à me tourner vers ce type de produit. Je ne savais pas que l’exfoliant était déconseillé l’été, ma dermato venant tout juste de me le prescrire…Mais je suis très prudente avec le soleil, ayant une peau de rousse, donc pas d’exposition et si oui, avec crème solaire.

        Mon score au test pour la sensibilité de la peau est de 49. Ma peau brille assez fortement, principalement sur la zone T, et mon maquillage glisse complètement sur ma peau sans que je n’arrive à le faire tenir. Ma peau tiraille facilement, oui.

        • Elsa Kreiss 09 Août, 2016 à 10:44 #

          Bonjour Marion,

          Avec les éléments que vous me donnez et s’agissant des produits que je connais, comme l’exfoliant DeNovo, je vous déconseille effectivement d’exfolier l’été, c’est vraiment plus prudent. Et au vu de votre score, je dirais même que votre peau semble très, trop sensible pour bien supporter une exfoliation régulière. Je me concentrerais donc sur d’autres soins, en adoptant une routine minimaliste, pour déranger la peau le moins possible, et très, très douce. Notamment :
          – Privilégiez un seul nettoyage par jour, le soir.
          – Si vous utilisez un gel nettoyant, le rincer à l’eau de source ou déminéralisée (voir ici comment procéder) peut faire une grosse différence sur la sensibilité de la peau.
          – Si la peau tiraille encore après le nettoyage malgré le changement d’eau, mêlez une goutte d’hv de jojoba à votre gel d’aloe vera. Si cela ne suffit pas, un produit comme le Lait hydratant Joveda devrait aider.
          – Pour la journée pour la peau qui brille, une crème matifiante comme celle-ci, également adaptée aux peaux sensibles, devrait vous convenir.

          • Marion 18 Août, 2016 à 7:26 #

            Bonsoir,

            Je vois, merci beaucoup de vos conseils. Je pense arrêter l’Effaclar qui me brûle énormement la peau à l’application.
            J’avais oublié de mentionner que j’utilisais une éponge de konjac avec mon nettoyant visage deux fois par jour, est-ce contre-indiqué pour ma peau ?
            Par ailleurs, si je m’en tiens à un seul nettoyage par jour, comment la routine se passe-t’elle ? Dois-je commencer directement par l’application de crème ? Certains matins pressés, je me lave le visage uniquement avec l’eau nettoyante bébé Cadum mais qui me brûle aussi beaucoup la peau.

            Merci de votre temps,
            Cordialement.

          • Elsa Kreiss 19 Août, 2016 à 2:54 #

            Bonjour Marion,

            Même sensible, la peau ne devrait pas brûler après le nettoyage si celui-ci lui est bien adapté. Il peut y avoir différentes raisons à cela :
            – une peau trop irritée et qui donc ne supporte plus rien => allégez, ne nettoyez plus le visage le matin. Un peu d’eau thermale de La Roche-Posay, apaisante (attention, l’eau thermale, en bouteille blanche, et non pas l’eau micellaire de la même marque) suffira. Puis vous passez directement à la crème.
            – une eau de rinçage irritante => passez à l’eau de source ou distillée pour le soir.
            – un nettoyant trop agressif.

            L’éponge Konjac est en principe tout à fait « ok » pour les peaux sensibles, mais votre peau semblant très irritée actuellement, j’éviterais tout frottement le temps que les choses se rétablissent un peu.

    • Marion 24 Août, 2016 à 7:45 #

      Bonsoir,

      Merci énormément pour vos conseils, Elsa. Je vais stopper pendant un temps le nettoyage à l’éponge de Konjac pour voir si l’irritation s’arrête.

      Je pense changer ma routine de cette façon, minimale le matin, et le soir en me démaquillant à l’huile, puis en me nettoyant le visage avec le produit Avène (à la main), ensuite en appliquant un tonique (que j’ai acheté en Corée), de l’aloé véra + un sérum spécialisé, puis une crème hydratante. J’espère que ma peau retrouvera son équilibre.

      Encore un grand remerciement pour votre temps précieux, vous m’avez plus aidé que quiconque.

      Cordialement.

  3. Aurelie 06 Juin, 2016 à 1:31 #

    Bonjour,

    J’aimerais avoir votre avis sur le peeling léger fait en institut.
    J’en ai fait un il y a un mois et j ai trouvé que j’avais moins de boutons les semaines qui suivaient.
    Je me tâte à en refaire un maintenant que jai de nouveau des boutons inflammatoires, de peur de trop agresser ma peau, surtout que cela reste chimique.

    Merci bcp.

    Aurélie

    • Emanuelle Haudegond 09 Juin, 2016 à 11:59 #

      Bonjour Aurélie,

      Les peelings ne peuvent généralement pas faire grand chose de manière isolée, c’est pourquoi ils sont souvent proposés en séries de plusieurs traitements. Cependant, l’été n’est pas un moment idéal, ils rendent la peau plus sensible au soleil.

  4. Anna 12 Mai, 2016 à 3:26 #

    Bonjour suite à l’utilisation de locacid pour éliminer des kystes sous le menton (étant donnée que je m’en suis badigonnée de partout) j’ai de grosse cicatrice sous forme de tache noir (j’ai la peau noire) j’ai donc changé de dermato qui m’a prescrit du cutacnyl, du Doxycycline ainsi qu’un soin lavant à base d’eau termale….j’ai peur de me retrouver avec une peau encore plus sensible que ce que j’ai déja…ma peau marque vite donc…dois-je essayer le traitement?

    cordialement

    • Elsa Kreiss 16 Mai, 2016 à 9:07 #

      Bonjour Anna,

      Nous ne pouvons pas nous prononcer sur une prescription : c’est à vous et au prescripteur/médecin d’en rediscuter pour aviser.

  5. Rakotomahefasoa 14 Mar, 2016 à 5:30 #

    Bonjour,
    En voyant tout ca je sais plus quoi faire parce que je suis dans un traitement contre mon acné depuis 3semaine, mais j’ai juste eu plus de boutons, et une peau séche mon dermato m’as prescrit ketrel et acnomega 100??je sais plus quoi faire

    • Elsa Kreiss 14 Mar, 2016 à 2:26 #

      Bonjour Rakotomahefasoa,

      Si vous suivez par ailleurs nos conseils en cosmétique naturelle, évitez dans ce cas l’exfoliation au rhassoul, le peeling citron et les huiles essentielles.

  6. Stéphanie 18 Fév, 2016 à 4:25 #

    Bonjour,

    Je voulais avoir votre avis sur l’eau précieuse qui dit on serait bonne pour la peau et efficace contre l’acné !

    Merci par avance

    • Emanuelle Haudegond 27 Fév, 2016 à 11:06 #

      Je la trouve très « frelatée » dans sa composition, Stéphanie. pour moi, c’est un produit qui contient des ingrédients problématiques.

  7. Virginie 18 Nov, 2015 à 11:23 #

    Bonjour,

    Je vous écris car après plus d’un an d’acné et après avoir tout essayé je suis vraiment désespérée.
    J’ai 30 ans et j’ai commencé à faire de l’acné il y a plus d’un an alors que je n’avais jamais eu de problèmes de peau avant.
    Je ne sais pas si cette acné est liée à un choc émotionnel vécu à ce moment car il coincide aussi avec mon arrêt de la pillule.

    J’ai découvert ce site il y a un an et j’ai arrêté tous les produits conventionnels. J’ai tout essayé: huile de jojoba, de nigelle, rhassoul, miel de Manuka, j’ai arrêté les produits laitiers, le gluten, les aliments à fort IG….Rien à faire.

    En avril dernier, j’ai donc pris attache avec une naturopathe: elle m’a prescrit une détox du foi, a travailler pour renforcer ma flore intestinal et m’a prescrit du gatillier.
    Certes j’ai connu des phases d’amélioration mais aujourd’hui ma peau est toujours dans un état catastrophique. J’ai de grosses poussés de boutons douloureux sur les joues et les machoires. Lors du nettoyage de ma peau (rhassoul ou savon sapponifié à froid après démaquillage à l’huile) ma peau est toute irrité, je ressens de l’inconfort dans la journée, je n’ose pas sortir sans maquillage et même le maquillage ne suffit pas à camouffler l’état de ma peau…

    Après tous les efforts que j’ai fait et le changement complet de mon mode de vie qui est sain (je fais très attention à mon alimentation, consomme beaucoup de fruits et légumes, pas de priduits laitiers…) je suis vraiment désepéré…

    Je précise que j’ai la peau noire. J’ai essayé de prendre le test sur la sensibilité de la peau mais je ne peux pas répondre à certaines questions relatives aux rougeurs…Je pense toutefois avoir une peau assez sensible..

    Ma routine actuelle: matin: hydrolat et mélange aloé vera et huile de jojoba pour l’hydratation

    Le soir: démaquillage à l’huile, rhassoul ou savon SAF, en ce moment je fais des masques au miel de thym tous les soirs, pschit LRP et mélange aloé vera/jojoba.

    J’ai aussi essayé le peeling citron sans succès…

    Avez vous des conseils à me donner?
    Merci par avance

    • Elsa Kreiss 18 Nov, 2015 à 1:12 #

      Bonjour Virginie,

      Je suis désolée de vous lire ainsi… 🙁 Je pense qu’une vraie piste pour vous serait notre méthode avancée : à ce stade, et après un an d’efforts, il faudrait pouvoir cerner au plus près votre situation personnelle pour élaborer un programme personnalisé. C’est ce que nous faisons dans cette méthode, qui est conçue exprès pour les acnés rebelles. Je vous encourage à vous inscrire sur liste d’attente ici afin d’être informée, le moment venu, de l’ouverture de la prochaine session.

      • Serena 25 Nov, 2015 à 10:20 #

        Bonjour,

        Je souhaite rebondir sur le témoignage de Virginie. J’ai eu il y plusieurs mois une poussée d’acné kystique (alors que je n’avais plus rien depuis des années) sans doute suite à l’arrêt de la pilule trois mois plus tôt. J’ai, moi aussi , la peau noire et il est très difficile pour nous d’entamer un traitement sans craindre des taches ou cicatrices irréversibles . J’aurais besoin de me rassurer avant. Avez-vous un protocole pour les peaux noires et en particulier contre les taches pigmentaires?

        • Elsa Kreiss 27 Nov, 2015 à 1:45 #

          Bonjour Serena,

          Avez-vous encore de l’acné ou seulement des marques laissées par cette poussée ? Car le protocole de soins sera différent si la peau a encore de l’acné.

          Sinon effectivement, les peaux noires sont plus susceptibles de réagir à certains soins par des taches pigmentaires. C’est avec l’exfoliation (un soin très utile contre l’acné et les marques laissées par les boutons, et que nous recommandons donc très souvent) qu’il faut faire attention : Emanuelle va publier prochainement sur le blog une série d’articles sur l’exfoliation, afin de permettre à chacun de choisir la meilleure option pour sa peau. Je vous conseille donc d’attendre cette série pour élaborer votre programme d’exfoliation.

    • Isa 01 Juin, 2016 à 10:01 #

      Bonjour,
      Je ne suis pas une experte, j’ai moi aussi beaucoup de problème d’acné et j’ai 34 ans. Je n’ai pas la peau noire, mes enfants sont métis je connais donc la sensibilité de votre peau.
      J’ai essayé en cherchant dans les produits naturelles des solutions pour traiter mon acné car les produits des dermatos n’étaient pas efficaces. L’huile essentielle de tea tree (anti bactérien puissant) ainsi que l’acide salicylique végétal (régule le sébum et fait partir les tâches) associer à de l’aloe vera ont été radicale pour moi. Les effets sont flagrants dès les premiers jours d’application j’ai vu la différence.
      En espérant que mon expérience puisse vous aider.

  8. Isabelle 16 Nov, 2015 à 3:16 #

    Bonjour,

    Adepte de vos méthodes pour une belle peau et des soins naturels en général, j’ai depuis peu trouvé des articles qui parlent du vinaigre de cidre de pomme pour nettoyer la peau et pour assécher les boutons en appliquant un coton imbibé sur les zones à problèmes.

    Que pensez-vous de cet ingrédient ? Est-il moins efficace que le citron ?

    De plus je me posais la question des produits laitiers : je suis une grande consommatrice de fromage, j’ai donc limité ma consommation et je me suis tournée en priorité vers les fromages de chèvres. Si l’on part du principe que ce sont les hormones qui sont en cause, le choix de fromages bios ne résout-il pas le problème ?

    Je vous remercie pour votre réponse !

    • Elsa Kreiss 16 Nov, 2015 à 7:11 #

      Bonsoir Isabelle,

      Je me permets de répondre :

      – Concernant le vinaigre de cidre, Emanuelle avait répondu ceci à l’une de nos lectrices : « Ces deux agents, le jus de citron et le vinaigre de pomme, sont des acides. En tant que tels, ils ont des vertus exfoliantes. Je préfère travailler avec le jus de citron, parce qu’il est généralement plus acide que le vinaigre de pomme. En conséquence, les résultats sont plus rapides. De plus, le citron est un éclaircissant naturel, ce qui est très utile pour les taches/cicatrices brunes. Mais une peau qui est fragile et n’a pas tendance à cicatriser avec du pigment peut certainement tirer bénéfice du vinaigre de pomme également. »

      – Non, le fait que les fromages soient bio ne change effectivement rien au problème des hormones. Pour avoir des fromages contenant moins d’hormones, il faut qu’ils soient fabriqués à partir du lait d’animaux de petite taille (donc effectivement chèvres ou brebis plutôt que vaches) et échappant à l’élevage intensif.

  9. Gaëlle 03 Oct, 2015 à 4:41 #

    Bonjour,

    Ma routine soins est basée sur le double nettoyage huile de jojoba et gel au tea tree ou rhassoul. Je me faisais des masques au rhassoul tous les jours car j’ai tendance à avoir pas mal de micro-comédons et le rhassoul est très efficace pour limiter leur apparition, merci pour vos précieux conseils à ce sujet. J’utilise le lait hydratant de la boutique le matin et l’huile de jojoba le soir.

    Cependant depuis quelques semaines, je trouve ma peau déshydratée, celle-ci étant sujette aux imperfections, que me conseilleriez-vous d’appliquer en soin pour y remédier ? Je me demandais si la crème au karité était trop riche ou non ? A noter que j’ai espacé les masques au rhassoul dans un premier temps (plus que 2 fois par semaine) mais mes joues et mes tempes montrent des signes de déshydratation malgré tout.

    Je vous remercie par avance de l’aide que vous voudrez bien m’apporter.

    • Elsa Kreiss 04 Oct, 2015 à 10:56 #

      Bonjour Gaëlle,

      Vous avez bien fait d’espacer le rhassoul si votre peau présente des signes de déshydratation. Puisque la déshydratation persiste cependant, je vous encourage à rechercher un possible facteur aggravant : l’eau du robinet, par exemple, est fréquemment en cause ; or on utilise souvent l’eau lorsqu’on suit la méthode (pour rincer les nettoyants matin et soir, pour ôter les masques…), d’où l’importance d’employer une eau pas trop agressive. Vous pouvez tester ce mode de rinçage pendant quelque temps pour voir si cela fait une différence : c’est le cas sur beaucoup de peaux !

      Crème au karité : non, elle est bien adaptée aux peaux à imperfections et n’empire pas l’acné, vous pouvez y aller !

  10. Aurélie 24 Sep, 2015 à 8:41 #

    Emmanuelle, Elsa, bonjour,

    J’ai 36 ans et une acné a priori hormonale puisque réapparue après l’arrêt d’une pilule il y a 3 ans. A cette époque, ma dermato m’avait prescrit du Curacné que j’ai pris pendant 8 mois.
    Quatre mois après l’arrêt du traitement, les micro kystes ont fait leur grand retour et j’alterne depuis entre périodes d’accalmie et de poussées inflammatoires.
    J’ai essayé de multiples gammes de cosmétiques anti-imperfections vendues en parapharmacie. J’ai une peau mixte et assez sensible (j’ai obtenu 34 à votre test) et malheureusement ce type de crèmes m’a plutôt irrité la peau.
    Je me suis alors tournée vers des cosmétiques plus naturels et cela fait 4 mois maintenant que j’utilise la gamme anti-imperfections de Garancia (1 pâte nettoyante « détoxyfiante » + 1 sérum + 1 crème cicatrisante). J’ajoute à cela un démaquillage avec l’eau micellaire Bioderma et un pshitt de Sérozinc de Laroche Posay.
    L’acné n’a pas disparu mais ma peau supporte très bien ces différents produits.
    Cet été, j’ai découvert votre méthode et, notamment, le double nettoyage et le peeling citron que j’aimerais tester.
    Mes questions sont les suivantes :
    – Le double nettoyage + peeling citron font-ils office de « traitement » et se suffisent-ils à eux-mêmes ou bien faut-il tout de même utiliser une crème traitante (comme la crème au neem de Joveda) ?
    – Puis-je intégrer le double nettoyage + peeling citron dans ma routine actuelle et, donc, conserver mon sérum et ma crème cicatrisante Garancia ?
    – Emmanuelle précise bien qu’il faut utiliser l’eau thermale de Laroche Posay : « La bouteille blanche, pas la bleue » (le Sérozinc). Et pourquoi pas le Sérozinc ?
    Enfin, je précise que, sur vos conseils, je suis en train de tester l’arrêt total de produits laitiers…
    Désolée d’avoir été aussi longue.
    Je vous remercie pour votre aide et de vos réponses.
    A bientôt.

    • Elsa Kreiss 24 Sep, 2015 à 1:45 #

      Bonjour Aurélie,

      C’est un ensemble. Le double nettoyage et le peeling permettent d’éviter l’accumulation de cellules mortes et donc de limiter les risques que les pores ne se bouchent : il y aura normalement moins d’imperfections, et elles seront moins grosses. Ces soins sont donc préventifs. Mais ils peuvent ne pas suffire à empêcher toute imperfection de surgir, et c’est là qu’un soin local comme la Crème purifiante de Joveda peut être très utile, pour accélérer la disparition des boutons.

      Garancia : vérifiez surtout que la composition n’est pas trop chimique (que vous adoptiez ou non le double nettoyage et le citron, on absorbe suffisamment de substances de ce type dans l’environnement pour ne pas en ajouter avec les cosmétiques 😉 )..

      Sérozinc : le problème est qu’il contient du sel, qui peut aggraver la situation.

      • Aurélie 24 Sep, 2015 à 4:02 #

        Merci beaucoup Elsa pour votre réponse. J’y vois un peu plus clair maintenant. Pour les produits Garancia, après vérification : composition non comédogène et d’origine naturelle…
        Mais je compte bien aller faire un tour dans votre boutique d’ici peu une fois ceux-ci terminés ! 🙂
        Merci également de nous faire partager votre expérience et vos connaissances.
        Votre site m’a déjà permis de dédramatiser mes problèmes de peau en constatant que je ne suis pas seule à me battre contre l’acné… et qu’il y a des solutions !!

  11. Sarah 19 Sep, 2015 à 1:24 #

    Bonjour,

    J’ai commencé la méthode il y a 2 mois et je suis passée par plusieurs phases:

    -2 premières semaines: amélioration
    – à partir de la 3ème: énorme poussée d’acné de type micro comédons sous peau. Tout ce qui était caché et incrusté sous ma peau est remonté à la surface, c’était horrible.
    – Au bout de presque 2 mois: Commencement de disparition des micros-comédons/boutons qui sont remontés à la surface.

    Bilan au bout de 2 mois. Ma peau parait plus clean dans le fond, sous la peau. Mais il reste encore beaucoup de bouton à la surface. Je me montre patiente. J’ai aussi remarqué que les gros boutons qui sortent (j’en ai pas beaucoup car j’ai surtout des très petits boutons ou micro comédons), mettent beaucoup de temps à partir depuis que j’essaye la méthode, alors qu’avec une crème achetée en pharmacie, ça partira en 2 jours environ. Pourquoi?

    J’aurais par contre besoin d’un conseil sur les cicatrices. Ma peau est abîmée par toutes ces années d’acné, toutes ces nombreuses fois où j’ai trituré ma peau parfois pendant des heures devant le miroir, à essayer de faire sortir un micro kyste sous peau qui n’allait pas se vider de si tôt…. J’ai des tous mini cratères sur les joues, et les pores très ouverts. Si on oublie les boutons que j’ai sur la peau, on voit bien que ma peau reste tout de même très irrégulière, abîmée et loin d’être nette. Que pourrais je faire pour soigner ce problème? le laser peut être? où alors un moyen plus naturel.

    Merci énormément pour vos conseils.

    • Elsa Kreiss 20 Sep, 2015 à 11:47 #

      Bonjour Sarah,

      Cette évolution est très positive, bravo ! 🙂 Cela devrait continuer à se réguler sur la durée.

      « J’ai aussi remarqué que les gros boutons qui sortent mettent beaucoup de temps à partir depuis que j’essaye la méthode, alors qu’avec une crème achetée en pharmacie, ça partira en 2 jours environ. Pourquoi? » : quelle crème de pharmacie utilisiez-vous, et à présent, appliquez-vous un soin local naturel ? Si ce n’est pas encore le cas, L’extrait de crajiru ou la Crème purifiante de Joveda peuvent beaucoup vous aider pour ce type d’imperfections.

      Cicatrices en creux : elles ne peuvent pas être traitées si l’acné est encore active. Patience donc, Sarah.

      • Farrah 20 Sep, 2015 à 2:01 #

        Bonjour Elsa, merci pour votre reponse. Oui c’est sure que mon acne est encore bien active puisque j’ai encore pas mal de micro comedons tenaces qui ne sont pas encore remontes a la surface, sans compter ceux qui sont deja a la surface mais qui n’ont pas l’air de vouloir partir. Mais j’aurais tout de meme voulu savoir si il existait un moyen de faire partir les petites cicatrices en creux qui donnent cet aspect de peau abimee. Meme si je ne vais rien faire pour le moment, j’aurais en fait voulu savoir si c’est possible de retrouver un jour une belle peau, ou au moins une peau normale.

        Parfois ces micro comdeons deviennent des boutons un peu rouge et enfles. J’en ai pas beaucoup mais j’en ai, et c’est vrai qu’avec les produits prescrit parvle dermato ou les cremes qu’on trouve en pharmacie par exemple, les cremes chimiques en fait, les boutons partent tres vite sans laisser de traces. Je ne dis pas que ca soigne l’acne mais le boutons ne reste pas des semaines en laissant une petite trace comme c’est le cas depuis que j’utilise uniquement les produits de la methode. Je n’applique aucun produit chimique. Je voulais donc savoir si c’etait normal que le bouton mette parfois des semaines a disparaitres alors qu’avec une creme chimique il peut partir en 2 jours.

        Merci beaucoup pour vos conseils et votre soutien

  12. christelle 16 Sep, 2015 à 4:26 #

    bonjour, J’ai 35 ans

    je suis inscrite a la methode depuis juste 4jours. J’ai le visage couvert de boutons depuis quelques annee, au debut ca n’etait pas aussi grave,et ca disparaissait des fois tout seul. mais depuis quelque mois surtout apres mon accouchement, ma fille a 18mois, je suis horrible et surtout plein de bouton au manton et autour de la bouche et aussi le front et les joues. Jai consulter un dermatologue il ya 2 semaine, d’abord il me dit que ce n’est pas vraiment de l’acne que ca doit etre une sorte de microkyste ou aczena du a ma peau sensible. il m’as prescrit effederm a appliquer la nuit, lysalpha gel moussant pour laver le visage matin et soir et lysalpha active creme a applique chaque matin. mais apres 2semaine de traitement je constate que les boutons se sont aggraves et je suis devenu encore plus horrible.
    quel conseil me donnez vous par rapport a votre methode.
    merci

    • Elsa Kreiss 18 Sep, 2015 à 10:11 #

      Bonjour Christelle,

      Pour pouvoir vous conseiller, il faudrait être sûre du diagnostic : votre médecin a-t-il diagnostiqué de l’eczéma de façon « ferme » ?

      • Christelle 18 Sep, 2015 à 10:53 #

        L’Eczema se traite t’elle aussi comme l’acné?

        • Emanuelle 19 Sep, 2015 à 10:18 #

          Non, l’eczéma ne se traite pas comme l’acné, et il y en de plusieurs sortes différentes, donc certaines de contact (irritation). Il est important pour ce type de problème d’aller voir un thérapeute qui peut voir votre peau, car malheureusement sans la voir, nous ne pouvons pas vraiment vous aider…

      • Christelle 21 Sep, 2015 à 11:36 #

        Merci Emmanuelle, je dois revoir mon dermatologue dans la semaine, je vous tiendrais au courant de ce qui me diras, merci

  13. Karie 16 Sep, 2015 à 12:42 #

    Bonsoir Emanuelle,

    Pourriez-vous me donner votre opinion sur l huile de nigelle (cumin noir)
    je l utilise depuis plusieurs semaines sur ma peau et je constate que j’ai moins de boutons car elle est intraitable avec l acné.
    Pourquoi n est elle pas dans votre boutique ou votre programme en 7 étapes?
    Cordialement,
    Karie

    • Emanuelle 16 Sep, 2015 à 1:15 #

      Bonjour Karie,
      Oui, la Nigelle est excellente !
      Je ne l’ai pas en boutique parce qu’elle ne m’a pas été vraiment demandée par les lecteurs. Je pense qu’ils arrivent à s’en procurer ailleurs qu’en ligne, en magasin bio. Mais cela ne veut pas dire que je ne l’aime pas, elle vaut le coup, c’est vrai !

      • Sarah 20 Sep, 2015 à 2:07 #

        Bonjour,

        Ce sujet m’interesse parce que il y quelques annees de ca, j’appliquais de l’huile de nigelle pour mon acne, je l’ai fait pendant environ 6mois, et c’etait une catastrophe. J’avais encore plus de boutons. J’ai donx craque et je suis revenue a la « bonne » methode chimique…. comment est ce possible que ca ait empire mon acne si c’est en fait benefique? Merci

        • Elsa Kreiss 22 Sep, 2015 à 10:11 #

          Bonjour Sarah,

          Il est toujours possible de mal réagir à quelque chose, bien qu’on ne sache pas toujours pourquoi.

  14. Mat 16 Sep, 2015 à 11:34 #

    Bonjour,

    Je voudrais savoir si votre méthode fonctionne pour les kystes d’acné. J’en ai deux. J’ai un traitement pour cela (zinc, peroxyde de benzoyle, effaclar k) et je mange sainement ( sans gluten, sans lait). Hélas les kystes, boutons et rougeurs ne s’améliorent voir même s’aggravent en ce moment alors que je fais bien attention à mon alimentation et à mon sommeil . Assez insupportable.

    D’autres parts je prends une faible quantité de prozac chaque matin pour TOC légers. Ce médicament favorise-t-il l’acné? Que me conseillez-vous ?

    • Emanuelle 16 Sep, 2015 à 1:29 #

      Bonjour Mat,

      Les kystes, ce sont des poches de sébum qui se sont formées très rapidement. Généralement, c’est dû à une excitation très brusque des glandes sébacées. Cette excitation peut avoir des causes variées, on pense à des choses comme les hormones (testostérone, produite en quantité importante chez le jeune garçon) et à la montrée d’adrénaline et/ou de cortisol (stress). La meilleure chose à faire dans ces moments-là est d’agir là où on peut : on ne peut (et on ne doit) pas vraiment faire quelque chose contre les hormones mâles (c’est normal), mais on peut agir sur le stress, alors il faut essayer de vivre plus lentement, de « décrocher » régulièrement en se faisant du bien (sport mais pas plus de 5/6 heures par semaine, massages, rires, amitiés, être à l’extérieur pour la vitamine D, par exemple…).

  15. Mathilde 14 Sep, 2015 à 9:45 #

    Bonjour,
    mon dermato m’a prescrit ZANEA que j’utilise régulièrement , je voudrais savoir pourquoi cela est contre indiqué avec les huiles essentielles comme vous le mentionnez dans votre article ?

    Car il est vrai que je notais une lègère amelioration de l’état de ma peau depuis l’utilisation de la crème zanea, or j’ai récemment troqué mon hydratant Roche posay (spéciale compensation de traitement acné ) pour l’huile de JOJOBA et j’ai l’impression que ma peau devient plus grasse, avec d’avantage de petites imperfections du style micro points blancs, microkystes ( vraiment micro hein et rares )

    Donc voici ma question, que conseillez vous comme traitement en complément de zanea ? quel sorte de creme ou exfoliant etc , je suis confuse …

    Merci

    • Elsa Kreiss 18 Sep, 2015 à 10:31 #

      Bonjour Mathilde !

      Parce que cette crème sensibilise la peau, et que cette sensibilisation favorise une possible mauvaise réaction aux huiles essentielles.

      Hydratation : pour la jojoba, il arrive souvent que l’on en mette trop : une goutte, chauffée dans les mains, suffit.

      Exfoliant : votre crème est déjà exfoliante, mieux vaut éviter de l’exfolier davantage.

  16. Solange 05 Sep, 2015 à 9:21 #

    Bonjour Madame, je voulais savoir ce que vous pensiez de roaccutane. Conseillez vous ce traitement? Merci beaucoup pour cet article intéressant et pour vos précieux conseils.

    • Emanuelle 05 Sep, 2015 à 9:46 #

      Bonjour Solange,

      Je ne peux engager que moi, Emanuelle Haudegond, dans cette réponse alors je le fais : je pense qu’il y a souvent des alternatives au roaccutane dans la nature et l’hygiène de vie (Lifestyle) qui n’ont pas les mêmes risques potentiels et qui doivent être essayés avant. De plus, contrairement à ce qu’on pense, Roaccutane ne « guérit » pas de l’acné : il atrophie les glandes sébacées pour qu’elles ne produisent plus de sébum pendant un long intervalle de temps. Ce déséquilibre en gras (sébum) perturbe le pH de la peau, ce qui peut facilement mener à d’autres pathologies cutanées. Une fois le médicament complètement sorti du système, ce qui peut prendre des mois après la fin de prise, soit le patient n’a plus le problème de base qui lui donnait de l’acné (par exemple, il n’est plus adolescent) alors la reprise de sébum ne ré-occasionnera pas de l’acné. Soit il a encore le problème de base, et l’acné reprendra. Ce n’est donc jamais un traitement de fond, et il comporte des risques : nous avons reçu à beauté-pure de nombreux témoignages de personnes en ce sens. Donc mon opinion : à ne faire que quand on a épuisé le reste, et encore…
      Solange, si vous avez de l’acné et que vous êtes jeune, la première chose, c’est d’essayer de comprendre pourquoi. Dans ces moments-là, il faut vous interroger par exemple sur votre cycle (que font vos hormones ?) et sur votre digestion, alimentation, etc. Un naturopathe proche de chez vous peut peut-être vous aider, et la lecture de beauté-pure, bien sûr !
      Bien cordialement,

      Emanuelle Haudegond

  17. mercygraycy 27 Août, 2015 à 11:20 #

    Bonjour Mme emmanuelle,

    Je tiens à vous remercier pour votre dévotion. L problème est que je suis inquiète et légèrement découragée. Je suis actuellement un traitement bien évidemment prescrit par un dermatologue. Il est composé de l’antibiotique zocin et des crèmes effederm et mycoster. Mon inquiétude provient du fait que dans effederm se trouve des substances qui figurent dans votre liste de produits à éviter (alcool et autres).

    Finalement j’ai une question: est ce que les étapes que vous proposez sont pour tous types de peaux c. a. d noire et blanche. Je suis noire.

    Dans l’attente,

    Bien cordialement.

    • Emanuelle 27 Août, 2015 à 11:35 #

      Il n’y a pas de souci pour les peaux noires avec la méthode, Laure, c’est la bonne nouvelle !

      Il faut juste considérer votre peau comme plus sensible et donc exfolier plus doucement (par exemple avec le rhassoul et/ou le peeling citron).

      Par contre, les crèmes effederm et mycoste ont tendance à aggresser la peau. Cela peut être un problème, car votre peau peut être plus sensible.

      Surtout, si vous les mélangez aux exfoliants conseillés par la méthode gratuite, comme le rhassoul et/ou le peeling citron) ce peut être trop irritant pour vous.

      C’est pourquoi j’aurais tendance à vous recommender de ne pas mélanger ce type de traitements ensemble. Il vaut mieux à mon avis finir votre cure effederm/mycoste puis envisager la méthode gratuite.

      En interne, je ne veux pas émettre d’opinion sur les antibiotiques, ce n’est pas mon rôle. Mais ils ne sont jamais bons pour la flore intestinale, alors que les personnes souffrant d’acné/mycoses ont besoin d’une flore en excellente santé. Il y a fort à parier que le rétablissement de votre flore permettra une grosse amélioration de la peau.

      C’est pourquoi une fois finie votre cure d’antibiotiques, il serait judicieux à mon avis de vous concentrer sur votre flore. Voici quelques conseils en video :

      http://beaute-pure.com/lacne-commence-dans-le-ventre-7-astuces-pour-y-remedier/

      A suivre au quotidien.

      Aussi, une cure de probiotique peut vous faire gagner du temps, mais ne se substituera pas aux autres efforts (alimentation fraiche et verte, du cru, etc.).

      Tenez-nous informés de vos progrès, OK ?

      Bien cordialement,

      Emanuelle Haudegond

  18. Laura 24 Août, 2015 à 8:19 #

    Bonjour Emmanuelle,
    Tout d’abord je tiens à vous remercier pour votre site qui m’a fait découvrir un certain nombre de produits naturels dont je me sers pour soigner mes problèmes de peau (miel de manuka, produit Joveda, huile de jojoba entre autre).
    J’ai 28 ans et cela fait un an que j’essaie de me débarasser d’une acné adulte apparue suite à un changement de pilule (passage à une pilule de seconde génération, androgène, pendant 8 mois)
    J’ai beau tout essayer : produits naturels, antibiotiques. Rien ne fonctionne. Je n’ai pas une acné sévère, elle est concentrée sur le bas du visage mais elle est très persistante : un nouveau bouton tous les jours depuis un an…je n’en peux plus !!!

    J’aurais souhaité avoir votre avis sur les cures d’Aloe Vera à boire. Est-ce que cela peut avoir un réel effet positif sur ma peau ?

    Je ne sais plus quoi faire, j’ai tout essayé. Je viens à me dire que ce n’est peut être pas ce changement de pilule je suis revenu à une pilule de 3ème génération) mais quelque chose de plus profond ? Que me conseillez-vous ?
    Je précise que je n’ai pas eu de problème d’acné particulier lorsque j’étais ado.

    J’espère que vous pourrez me répondre. En tout cas je vous remercie d’avance pour votre aide précieuse.

    • Emanuelle 25 Août, 2015 à 9:32 #

      Laura, cela ressemble fort à une acné hormonale, il faut donc comprendre la racine du problème. Je vous engage si vous le pouvez à nous retrouver, Elsa et moi-même, pour la prochaine session de la méthode avancée (ouverture octobre 2015). Je serais très heureuse de vous y aider, vous allez adorer la formation, et le résultat. A bientôt là-bas j’espère.

      • Laura 27 Août, 2015 à 1:28 #

        Merci Emmanuelle pour votre réponse.
        Je suis très intéressée par votre méthode avancée et l’attends avec impatience ! Je me suis inscrite et espère qu’il y aura de la place pour moi car je suis vraiment découragée…

        • Emanuelle 27 Août, 2015 à 3:01 #

          Super Laura au plaisir de vous y retrouver. Tenez bon, cela ne devrait plus être trop long maintenant.

  19. Nadia 09 Août, 2015 à 3:56 #

    Bonjour et merci pour tous les conseils ! Je m’y perds un peu j’avoue mais bon. En fait je me suis inscrite à la méthode pour mon fils de 17 ans. Il a surtout de l’acné dans le dos, avec, entre autre, énormément de comédons. Une question d’ailleurs: les comédons s’enlèvent-ils ?

    Peut être qu’un article qui s’adresse aux jeunes hommes comme lui serait intéressant ? car le site s’adresse quasiment, ce que j’en ai vu, aux femmes et je trouve dommage.

    Il souffre beaucoup de cette acné qui par exemple lui interdit plage ou piscine, sur le visage c’est gérable mais pas parfait. Il n’est pas très branché médecines naturelles et j’aimerai trouvé une routine simple pour lui. Je lui ai déjà parlé de l’importance de l’alimentation mais supprimer le gluten et les produits laitiers me parait compliqué…

    J’ai commandé le savon pour le dos et le rhassoul. On verra. Si vous avez d’autres indications, merci.

    • Elsa Kreiss 09 Août, 2015 à 10:33 #

      Bonjour Nadia,

      Bien que certaines problématiques (SOPK, hormones féminines…) soit effectivement spécifiquement féminines, les conseils cosmétiques et de mode de vie donnés dans la méthode gratuite sont mixtes.

      Pour les comédons : nous ne conseillons pas de les enlever, on risque de les infecter…

      Alimentation :
      – L’arrêt du gluten n’est pas un impératif pour tous : ce que nous conseillons, c’est un test d’éviction sur six semaines pour déterminer si le gluten participe ou non du problème. Ce test est particulièrement intéressant si l’acné s’accompagne de problèmes digestifs. Mais si le test n’est pas concluant, ou si des résultats sont déjà obtenus en supprimant le sucre et les aliments à IG élevé (très important, première chose à faire du point de vue alimentaire) et en diminuant les produits laitiers, supprimer le gluten n’est pas toujours utile.
      – Produits laitiers : avez-vous fait essayer les laits végétaux à votre fils ?

      Côté soins, à l’automne (ou maintenant si vraiment il n’expose jamais cette zone), votre fils pourra pratiquer le peeling citron sur le dos (en le laissant poser jusqu’à ce qu’il sèche). Savon à froid et rhassoul : très bien ! Pensez aussi à l’huile de jojoba (sébo-régulatrice).

      Courage à votre fils, Nadia !

  20. Farrah 08 Août, 2015 à 5:28 #

    Bonjour,

    J’ai une question concernant le miel de manuka. Voila ma peau n’est pas sensible dutout. J’ai enormement de boutons et point noirs mais sous la peau. Depuis des annees je maltraite ma peau avec les savons et cremes les plus chimiques, peroxyde, AHA etc etc et ma peau ne brule/seche presque jamais car elle est habituee je pense. J’ai arrete tous ces produits chimiques depuis que je connais votre methode, ca fait 2 semaines. Par contre j’appliquais deja le miel de manuka avant de connaitre votre methode car j’avais entendu parle de tous ces bienfaits. Ce que je ne comprends pas c’est que aussitot que je pose un peu de miel sur mon visage, ma peau pique pendant plusieurs secondes. Pourtant l’indice est de 12 seulement. Pouvez vous m’expliquez pourquoi s’il vous plait? Est ce inutile d’appliquer un indice de 12, ou bien est ce que je peux finir le pot avant de passer a l’indice 18?

    Je vous remercie beaucoup

    • Emanuelle 10 Août, 2015 à 11:52 #

      Bonjour Farrah,

      Il peut s’agir d’une allergie au miel, cela peut arriver avec les produits de la ruche. Malheureusement, dans ce cas il vous faut arrêter de l’utiliser…

      • Farrah 10 Août, 2015 à 1:55 #

        Bonjour Emanuelle,

        Merci pour votre reponse.

        Ca ne serait pas de chance si c’est le cas….. Ca me pique quelque secondes quand je lapplique et quand je le rince.En dehors de ces 2 moments je ne sens rien et j’ai meme l’impression que ca fait du bien a ma peau. Je pense donc que je vais continuer et ignorer ce mystere de cette sensation de picotements.

        Merci enormement.

        • Emanuelle 10 Août, 2015 à 2:36 #

          Contente que le miel aide ! En effet, si les sensations disparaissent tout de suite après, et qu’il n’y a que ces picotements sans aucun autre effet secondaire, ce n’est peut-être pas le cas. Mais continuez à bien surveiller la peau, OK ?

          • Farrah 10 Août, 2015 à 3:51 #

            Oui je ferais attention surtout que je sais maintenant que ces picotements ne sont pas forcements normaux.

            Merci pour tout.

          • farah 24 Août, 2015 à 6:31 #

            Bonjour Emmanuelle,

            Voila, Isa me demandait si j’avais eu une poussée d’acné en commencant la méthode et après l’arret des produits chimiques. Je lui ai répondu que non, et bien ce n’est plus le cas….. Après 5 semaines, voila que j’ai plein de petits boutons, pour la plupart il faut être très proche de mon vosage pour les voir mais ils sont quand meme là. Je n’ai pas de gros boutons, ce sont juste des petits boutons. J’ai toujours eu ce genre d’acné, beaucoup de petits boutons mais là j’en ai 2 fois plus. Est ce que c’est normal d’avoir une poussée d’acné après 5 semaine set qui dure depuis plus de une semaine, je suis franchement desespérée…

            J’utilise le savon de Dr. woods au tea tree, est ce que vous prensez que c’est un bon produit?

            Je vous remercie

          • Elsa Kreiss 24 Août, 2015 à 11:22 #

            Bonjour Farah,

            Je me permets de répondre : courage, ce type de crise est possible et n’est pas inquiétant. Cet article d’Emmanuelle devrait vous aider pendant cette phase.

            Savon Dr. Woods : de quel type de savon s’agit-il ?

          • farah 24 Août, 2015 à 2:19 #

            Merci beaucoup Elsa,

            J’espere donc que c’est juste une crise de guérison et non pas une autre acné qui s’installe confortablement. J’espère vraiment que ca va vite passer….

            Je vous envois le lien du savon Dr woods car je suis très mauvaise pour décrire les produits.
            http://www.amazon.com/Dr-Woods-Vision-Facial-Cleanser/dp/B003B2DP38

            Merci encore

          • Elsa Kreiss 24 Août, 2015 à 2:42 #

            Difficile de vous répondre sans connaître la composition complète (INCI) et le PH du savon, Farah…

    • isa 11 Août, 2015 à 12:20 #

      Bonjour Farrah,
      juste une petite question est que l’arrêt de vos produits chimiques( ex: peroxyde) vous ont engendré une poussée d’acné car j’hésite à arrêter ces crèmes chimiques sous peine d’avoir plus de boutons….

      • Farrah 11 Août, 2015 à 3:01 #

        Bonjour Isa,

        Non pas dutout, l’arret des produits chimiques ne m’ont pas fait de poussee d’acne, mais chaque peau est differente. Mais je pense que si vous avez une poussee d’acne c’est plutot bon signe, ca fait auSsi partit de la phase de guerison, mais je ne suis pas une experte 🙂 bon courage

        • isa 11 Août, 2015 à 8:47 #

          Merci farrah pour votre réponse 🙂
          Oui toutes les peaux sont différentes en espérant que la mienne ne me fasse pas une trop grosse réaction 🙂

  21. Léana 05 Août, 2015 à 12:21 #

    Bonjour Emmanuelle,
    Voilà j’ai maintenant 15 ans et des boutons depuis 4 voir 5 ans, je sais que c’est aussi l’adolescence mais je vois que autour de moi que les choses s’arrangent pour les autres et pas moi. Alors voilà, il y a 2 ans j’ai pris rendez vous avec ma dermato, elle m’a prescrit tolexine pendant deux mois et deux crèmes, effederm et cutacnyl à alterner un jour sur deux. Résultats, magique ! plus de boutons. Puis six mois après c’est revenu avec cette fois ci des boutons dans le dos etc… J’ai repris rdv et elle m’a cette fois ci donnée du Zinc et toujours les deux même crèmes. J’ai donc suivi le traitement à la lettre mais malheureusement étant désespérée j’ai teste plusieurs choses mais est finalement terminé par une routine avec les produits effaclar et les produits de ma dermato, en adoptant l’alimentation dont vous parler où j’ai pu voir une nette améliorations. Ça allait un peu mieux mais c’était pas encore çà. Donc environ 8 mois plus tard voir 9 j’ai arrêté le zinc qui ne fonctionnait pas trop et mon médecin m’a prescrit tetralysal. Plus de boutons enfin je revivais, je continuais mon alimentation saine dont je ne peux plus me passer et les crèmes de ma dermato avec des crèmes hydratantes matifiantes. Puis quand j’ai terminer mon traitement tout est revenu. C’est à dire microkyste sur les front, mentons et quelques petits boutons sur les joues avec dans le cou quelques boutons sous peau qui me font mal. J’ai voulu commencer la routine naturelle avec huile de jojoba etc.. mais ma dermato m’a dit que c’était une mauvaise idée… donc du coupe elle m’a represcrit du zinc et les deux crèmes cutacnyl et effederm avec le matin eau micellaire bioderma et soin intense purifiant bioderma, le soir démaquillage eau micellaire nettoyant bioderma après eau thermale et crème dermato. Main j’ai l’impression que ca va être trop fort. Alors voilà j’ai besoin de votre avis je ne sais plus quoi faire, que me conseillez vous ? je met en application vos conseils en alimentation, sport, les oreillers etc… J’ai commandé du make up lily lolo et l’éponge konjac mais je ne sais plus quoi faire j’ai l’impression que malgré les efforts et mon hygiène de vie mes boutons ne partent pas et je n’en peux plus c’est déprimant à la longue … Enfin voilà merci d’avance pour vos conseils

    • Elsa Kreiss 07 Août, 2015 à 1:02 #

      Bonjour Léana,

      Je me permets de répondre : depuis combien de temps pratiquez-vous notre méthode (notamment les conseils sur le mode de vie) ? Dans certains cas, il faut du temps pour observer les résultats… J’attends votre réponse pour mieux vous aider. Courage !

      • Léana 08 Août, 2015 à 9:55 #

        Bonjour elsa,
        Merci pour votre réponse
        Je pratique votre méthode pour ce qui est mode de vie depuis décembre, j’ai vu tout de même une amélioration mais c’était pas encore ça… je continue toujours et je dois dire que je ne pourrais plus arrêter maintenant

        • Elsa Kreiss 09 Août, 2015 à 10:46 #

          Bonjour Léana,

          Puisque les choses stagnent malgré plusieurs mois d’effort (à continuer cependant, évidemment !), je vous conseille de vous intéresser à notre méthode avancée : elle est conçue exprès pour les acnés rebelles, elle donne les clés pour cerner les causes spécifiques de son acné et personnaliser au maximum son programme sur tous les plans, pour mettre toutes les chances de son côté. Une nouvelle session débutera à la rentrée !

          • Léana 11 Août, 2015 à 12:18 #

            Bonjour Elsa,
            C’est fait ! mais auriez vous des choses à me conseiller tout de même car je ne suis pas sûre de pouvoir avoir accès à la méthode avancée. Est ce que l’huilde de jojoba ne pourrait pas encrasser les pores ? parce que ma dermato me l’a déconseillée. Cependant la routine de soins qu’elle m’a donnée me semble très agressive et je ne sais pas si je devrais l’arrêter ou pas et si oui par quoi le remplacer ….

          • Elsa Kreiss 12 Août, 2015 à 5:47 #

            Bonsoir Léana,

            Une réaction particulière à tout produit est toujours possible, mais l’expérience que nous avons de l’huile de jojoba est plutôt inverse : comme elle a beaucoup d’affinités avec le sébum humain, elle est très forte pour « faire croire » à la peau qu’elle a déjà produit assez de sébum, ce qui lui donne un grand pouvoir sébo-régulateur.

            Pour votre routine, tout dépend de votre choix de départ… : il est tout à fait possible de mixer intelligemment les produits prescrits et une routine naturelle, si vous prenez garde aux « interactions ».

  22. Virginie 03 Août, 2015 à 5:44 #

    Bonjour Emanuelle,
    Je suis vos conseils depuis maintenant 2-3 semaines (jojoba-Rhassoul-Citron-Manuka) et il m’arrive de temps à autre d’utiliser Effaclar K le soir, sur un nouveau bouton, après avoir appliqué l’huile de jojoba… Je viens de découvrir cet article et me demande du coup si c’est bien judicieux… Puis-je utiliser Effaclar K de de temps à autre ou dois-je le banir? Il me semble avoir vu rétinol LHA dans sa posologie… Merci d’avance.

    • Emanuelle 10 Août, 2015 à 12:12 #

      Bonjour Virginie,

      Tout dépend de s’il vous aide ou pas : je ne pense pas qu’Effaclar K soit extrêmement concentré dans les ingrédients pré-cités, donc je ne pense pas que quelque chose de facheux soit à craindre. En revanche, la formulation manque vraiment de naturel, et je ne suis pas du tout en faveur de certains des perturbateurs endocriniens de la liste… Je le garderais en soin d’appoint, sur les gros boutons (et j’essaierais le crajiru, très efficace pour certains, dans la même optique).

      • virginie 12 Août, 2015 à 6:34 #

        Merci Emmanuelle, je vais commander le Crajiru!

  23. benedicte 30 Juil, 2015 à 6:23 #

    Peut on se démaquiller avec l’huile de jojoba ainsi que le gel nettoyant tea tree en etant sous epiduo?

    • Emanuelle 31 Juil, 2015 à 8:50 #

      À priori oui, mais pas de peeling citron, ok ? Epiduo rend la peau plus sensible.

      • benedicte 31 Juil, 2015 à 2:12 #

        Pas de souci. Je n’arrive pas ouvrir le lien pour la lecon 6…

        • Emanuelle 31 Juil, 2015 à 2:56 #

          Il faut essayer avec un autre navigateur, Bénédicte. Cela devrait régler le problème.

  24. Sadacal 29 Juil, 2015 à 8:00 #

    Bonjour,
    J envisage de faire un peeling superficiel pour lisser ma peau microkystee et avec de tous petits points noirs.
    J ai aussi beaucoup de tâches et rougeurs du à une énorme poussée d acné en hiver.
    J ai suivi peeling citron et rhassoul depuis décembre mais j ai encore des boutons.
    J aimerais connaître votre avis sur les peelings superficiels chez un dermatologue.
    Merci beauçoup

    • Emanuelle 31 Juil, 2015 à 9:42 #

      Bonjour Sadacal,

      Autant je trouve une série de peelings superficiels (il faut en faire plusieurs) utile pour le soin de certaines cicatrices, quand les boutons sont finis…. autant pour l’acné seule je trouve que cela doit s’inscrire dans une stratégie générale qui comprend d’autres actions, de type modifications alimentaires éventuelles, gestion du stress, etc. En soi, une série de peelings superficiels ne sera pas suffisante dans la plupart des cas, car on n’agit pas sur la production de sébum et l’inflammation, à la source même du problème.

  25. Gwen 25 Juil, 2015 à 8:24 #

    Bonjour je n’ai pas eu l’étape 4.

    Merci de me la faire parvenir…

  26. Louve 24 Juil, 2015 à 5:50 #

    Bonsoir,

    Je suis votre méthode gratuite depuis maintenant quasiment deux mois (jojoba/rhassoul ou miel).. j’essaye d’être patiente. Je ne sais trop si vous pouvez m’aider.
    Je travaille en montagne, donc à l’extérieur toute l’année et souvent au soleil. J’étais sous stérilet pendant cinq ans (hormonale, mirena), il arrivait à bout, donc j’en ai changé, ma nouvelle gyneco ma prescrit le même, mais en format plus petit (je suis un petit gabarit), me déconseillant le stérilet en cuivre car j’avais des règles douloureuses et abondantes avant la pose du premier, période de vie un peu compliqué, donc stress, j’ai très mal supporter ce stérilet, grosse crise d’acné, mais aussi sur mes humeurs…
    J’ai fait enlever le stérilet, mon acné du coup s’est concentré sur les mâchoires, acné presque « kystique » (douloureuse et grosse inflammation).
    Ma peau ne va pas mieux, j’ai plutôt une bonne hygiène de vie (sportive, méditation… j’essaye de manger bien), chez moi cigarettes et alcool se remarque tout de suite sur ma peau… donc j’essaye d’éviter, mais j’aime faire la fête de tant en tant.
    Je suis allé voir un médecin qui m’a prescrit une crème (Locoid, à base de butyrate d’hydrocortisone) et une dermato qui elle m’as prescrit « Epiduo » à base de PB.
    Mon score à votre test est de 27 (j’ai la peau mate et épaisse)…
    J’ai arrêter « locoid » pour le remplacer par « Epiduo » (depuis 5j), j’en met un tout petit peu au niveau des mâchoires, mais je ressent déjà des tiraillements, et des rougeurs se sont créer sur le reste de mon visage, de plus ma transpiration (à l’effort) me pique maintenant.
    Par mon métier, il m’est difficile de faire des masques même tous les deux jours (nuitée en bivouac ou en refuge…), j’ai acheté le fond de teint Lili Lolo, mais je ne supporte pas de me maquillé, de même c’est très compliqué avec ma profession (d’ailleurs je ne sais même pas s’il faut mettre le fond de teint avant ou après la crème solaire). Ma crème solaire est une « anthelios » indice 30 de la roche posay.
    Pouvez vous m’aider, comment faire, ou ne pas faire, en vue de mes contraintes.
    A savoir aussi que j’ai eu une petite crise d’acné (granulé menton/front) à l’adolescence, et une grosse crise à 27ans (après un dérèglement hormonal), maintenant j’en ai 34. Mon métier est un métier de contact, et je n’ose même plus regarder les gens dans les yeux.
    Je suis preneuse de tout conseil.
    Merci pour votre réponse.

    • Emanuelle 31 Juil, 2015 à 10:40 #

      Bonjour Louve,
      Je risque de vous décevoir, il faudrait que j’en sache beaucoup plus pour vous aider. Ce qui me vient à l’esprit, c’est tout d’abord que Mirena n’est pas adapté quand on a un terrain d’acné, je ne comprends pas qu’on vous l’ai prescrit. Ensuite, il est probable, au vu de l’emplacement même des boutons, qu’il y ait une acné hormonale, mais il faudrait comprendre de quel type. Les règles abondantes et douloureuses au départ, avant la pose du stérilet, font plutôt penser à une dominance en oestrogènes, mais il y aurait besoin de faire un vrai bilan. Je ne sais si la vie en bivouac vous le permet, mais le premier réflexe est de toute façon toujours dans ce cas d’augmenter la part de végétaux (fruits mais surtout, surtout légumes) frais et souvent crus, et de limiter les aliments à IG élèves. Pas simple peut-être dans votre cas, mais pour aider le corps à s’auto-réguler, il n’existe guère de raccourcis…

  27. Gwen 23 Juil, 2015 à 12:31 #

    Très bonne idée!!!

    je suis allée regarder sur le net et beaucoup de femmes vivent ça comme une fatalité…
    Un article positif et plein de conseils permettra de mieux vivre cette période déjà pas évidente.

    J’ai beaucoup lu que cet acné « gâche la grossesse » malheureusement! cette réflexion est alarmante! La psychologie joue un grand rôle dans tout ça.

    L’autre point important est celui du « grattage ». Cela peut également faire l’objet d’un article car cela peut devenir une pulsion incontrôlable où le besoin d’éliminer ce « défaut » est le plus fort! je sais de quoi je parle car je lutte en permanence pour ne pas m’arrêter devant mon miroir. C’est une bête noire!

    Je suis assez d’accord avec votre réflexion sur le fait de TRAITER, mais c’est une vraie révolution d’abandonner cette notion quand on l’a entendu pendant des années par des dermatologues!
    Ne plus se diriger vers des cosmétiques pour peaux acnéiques (donc souvent agressifs et asséchants) est difficile. On est programmé et focalisé sur ça. Notre regard n’est donc plus vraiment objectif car nous avons tendance à déformer la réalité…et nous ne sommes plus à l’écoute de notre peau qui change avec l’âge.

    Tout ça relève un peu de la philosophie/psychologie mais il faut analyser pour prendre du recul. Enfin quand on y arrive car le ras le bol a tendance à tout envoyer valser…et mes paroles restent de belles paroles. Cette bataille est usante par moment!

  28. Gwen 22 Juil, 2015 à 7:57 #

    Bonjour,
    je reviens vers vous après avoir fait le test et mon score est de 34.

    J’ai regardé les compositions de mes produits et bien entendu elles sont mauvaises!
    Mais ce qui me choque c’est que des produits « non comédogènes » contiennent des ingrédients qui ont finalement l’effet inverse (d’après la liste)…
    J’utilise la crème papulex autorisée durant la grossesse et donnée par ma dermato qui a un contenu catastrophique!!! ainsi que le nettoyant A Derma pour peaux à problèmes.

    Je me sens perdue car je ne sais plus vers quoi me tourner pour TRAITER.

    Pour nettoyer et hydrater/matifier j’ai trouvé mon bonheur chez lavera avec une compo clean. Mais pour remplacer la papulex je sèche! Et le contenu de celle-ci me fait peur pour mon enfant car cela doit passer dans le sang?
    Merci par avance pour votre attention et vos conseils.

    • Emanuelle 23 Juil, 2015 à 7:59 #

      Bonjour Gwen,

      Oui, je sais, c’est choquant de s’apercevoir que beaucoup de produits « pharmaceutiques » peuvent contenir des ingrédients comédogènes, on ne s’attend pas à cela… Vous avez raison de faire attention, particulièrement pendant la grossesse. Mais il y a des alternatives naturelles qui sont OK pour les femmes enceintes : par exemple, le miel de manuka, en masque d’au moins 30 minutes. Pour vous aider, il ya une catégorie « femme enceinte » sur la boutique, qui sélectionne les produits qui sont OK :http://www.beaute-pure-boutique.com/fr/23-acne-pendant-la-grossesse

      • Gwen 23 Juil, 2015 à 8:34 #

        bonjour Emmanuelle,

        je suis allée regarder la boutique mais elle est limitée en nettoyant par exemple. Et le savon me laisse dubitative pour des raisons d’hygiène!
        Pouvez vous me dire comment TRAITER? dois je continuer la papulex le soir? Car pour le moment c’est la grosse remise en question mais après que faire?
        Le miel est dans ma routine depuis un bon moment….et je réalise déjà certains de vos conseils depuis un an. Je ne vois pas quoi changer sinon certains produits de soins donnés par ma dermato (et il y en a peu) qui ne sont pas « clean »?
        J’ai l’impression de ne pas avancer pour le moment mais je suis lucide face à ma situation il n’y a pas grand chose à faire sinon attendre 9 mois….

        Merci de me guider.

        • Emanuelle 23 Juil, 2015 à 9:00 #

          Bonjour Gwen,

          Il n’y a pas de problème d’hygiène avec un savon, qui sera toujours alcalin, ce empêche les bactéries de se devélopper : donc un savon à froid (auquel on n’a pas enlevé la glycérine) sans huiles essentielles comme le Plain Jane est approprié.
          Comme la création d’un bouton comporte plusieurs paramètres, je ne suis pas sûre de ce que « traiter » veut dire : pour qu’un bouton se forme il faut les choses suivantes : des cellules mortes qui bouchent l’entrée du pore, un excès de sébum qui nourrit les bactéries, les bactéries elle-mêmes, et une inflammation. Pour les cellules mortes, il faut exfolier (gommage à la papaye par exemple), pour le sébum, c’est le long terme (comme éviter les aliments à IG éléves et le stress qui stimulent les glandes sébacées), pour les bactéries ce sont pendant la grossesse les actifs antiseptiques du miel de manuka (que l’on ne retrouvent pas dans les autres miels), pour l’inflammation l’hygiène de vie encore et les ingrédients apaisants (penser aux argiles, notamment la rose). Oui, les hormones peuvent mettre à mal la peau pendant la grossesse, et cela peut constituer un challenge supplémentaire. Mais la situation évolue selon les trimestres (la fabrication autonome de la progestérone en deuxième partie joue souvent un rôle apaisant de ce coté-là) et des gestes préventifs (masques réguliers argile/miel de manuka, éviter le soleil, bien rester hydratée, manger beaucoup de végétaux et donc de fibres, bien dormir) peuvent faire une vraie différence, alors gardez le moral, il y a de fortes chances pour que les choses s’apaisent par le cumul des bons gestes…

          • gwen 23 Juil, 2015 à 10:51 #

            Merci de votre rapidité ! Je vais essayer me tenir à un rythme et à des produits simples…le rahassoul en masque serait il a envisager dans mon cas?
            Quels masques faire en plus du miel? Il ne faut pas en faire trop dans la semaine donc quoi prendre? Argile rose? Blanche? Verte?
            Je vous sollicite beaucoup mais je ne veux pas faire n’importe quoi et me tromper pour le payer au niveau de ma peau!
            Merci de votre patience.

          • Emanuelle 23 Juil, 2015 à 11:23 #

            Gwen, nos échanges m’inspirent à écrire un article entier sur le sujet. Je vous engage à attendre un jour ou deux, d’accord ?

  29. nanou 22 Juil, 2015 à 2:08 #

    bonjour

    je souffre d’acné uniquement au niveau des omoplates ! cicatrices et boutons rouges indolores et qui ne démangent pas. Ils durent des semaines alors que je ne les tritures pas.
    Pas de boutons sur le visage et reste du corps (hormis pré cycle) mais rien d’important.

    Je ne vois de changement avec le savon médecine man j’ai arrêté au bout de 15 jours (2X par jour)

    ensuite g essayé masque de miel de Manuka (une dizaine de jours consécutifs plusieurs heures à chaque fois) pas d’améliorations notables…

    depuis une semaine je me lave le dos le soir avec huile jojoba, puis gel antibactérien je rince. Un peu de tonique sur les rougeurs puis sérum et crème nuit Nuxe. le matin mousse nettoyante sans savon Avène puis brumisateur puis sérum puis crème hydratante Nuxe à nouveau. C’est moins rouges mais restent là encore et toujours

    bref je ne sais plus quoi essayer pour me débarrasser de cette galère ! un conseil ? routine ou produits à revoir ?!

    merci de votre aide

    • Elsa Kreiss 01 Août, 2015 à 9:43 #

      Bonjour Nanou,

      D’abord, patience : il faut généralement environ six semaines pour commencer à observer une amélioration. N’oubliez pas non plus d’agir au niveau du mode de vie : c’est le plus important pour éliminer l’acné ! Etes-vous inscrite à la méthode gratuite ? Vous y trouverez tous les conseils pour un mode de vie anti-acné. Courage !

  30. Sophie 22 Juil, 2015 à 11:06 #

    Bonjour,

    Je suis la méthode depuis plus d’un an et ma peau est devenue très douce et rayonnante. Par contre, j’ai encore souvent de gros boutons rouges sur les tempes et à la racine des cheveux à cet endroit et ils ne semblent pas partir. J’utilise un stick au tea tree à ce niveau mais ça ne semble pas marcher…avez-vous des conseils à me donner?

    Merci

    • Elsa Kreiss 11 Août, 2015 à 7:11 #

      Bonsoir Sophie,

      D’abord, félicitations pour ces beaux progrès ! Pour des boutons résistants près des cheveux, il peut être utile de vérifier la composition de vos produits capillaires : shampooing, AS et éventuels produits coiffants. S’ils contiennent des ingrédients problématiques (voir notre liste ici), ils peuvent être en cause. Si ce n’est pas le cas, c’est certainement qu’il vous faut pousser et personnaliser davantage votre programme : dans ce cas, la méthode avancée (prochaine session à la rentrée) donne beaucoup de clés !

      En cosmétique, si le tea tree s’avère inefficace, plusieurs autres options et actifs sont possibles : l’huile essentielle de manuka (à diluer dans de la jojoba), plus puissante que le tea tree, l’extrait de crajiru, ou encore la Crème purifiante de Joveda.

      • Sophie 14 Août, 2015 à 3:07 #

        Merci beaucoup:) mais du coup, pouvez-vous me conseiller un shampoing? Est-ce que la poudre de camu-camu est une bonne idée?

        • Elsa Kreiss 14 Août, 2015 à 5:25 #

          Bonsoir Sophie,

          Deux options que j’aime beaucoup :
          – le lavage des cheveux au rhassoul, particulièrement si les cheveux ont tendance à graisser rapidement : il permet d’espacer les lavages ;
          – un shampoing 100% naturel, avec tensioactif doux (mais qui mousse !) comme le shampooing poudre de Guayapi.

          • Sophie 19 Août, 2015 à 4:29 #

            D’accord, je vais essayer le shampoing poudre! J’ai juste encore une dernière petite question qui me trotte dans la tête depuis un bon moment : Est-ce que les produits Jovees sont vraiment sans danger?

            Pour l’instant, je n’utilise que les huiles végétales. Je souhaiterais combattre l’acné naturellement sans devoir utiliser des produits composés. Malheureusement, les huiles ne semblent pas être assez efficaces pour combattre mon acné et du coup j’aimerais essayer le gel nettoyant et crème de jour Jovees. Or, j’ai peur de commencer un nouveau produit plus « puissant » et de tomber dans un cercle vicieux où les problèmes de peau risquent de revenir une fois que j’arrête ces produits.

            Un grand merci d’avance pour le temps que vous prenez pour répondre à chaque personne 🙂

            Bonne soirée

          • Elsa Kreiss 20 Août, 2015 à 1:08 #

            Bonjour Sophie,

            Les produits Joveda sont très sûrs. Ils ne sont pas comparables à un médicament/traitement dermatologique qui pourrait « camoufler » le problème avec le risque d’un retour de l’acné à l’arrêt. Dans notre approche, l’acné est traitée de façon très globale : cosmétique naturelle mais aussi mode de vie anti-acné (très important !) pour prendre le problème à la racine plutôt que de le masquer. Je prendrais donc la question autrement : si l’acné revient, ce serait parce que la racine du problème n’aura pas été cernée et traitée (par le mode de vie), et non pas parce que les cosmétiques auront créé un effet « masque », encore moins une accoutumance. Les cosmétiques accompagnent, limitent la surproduction de sébum et l’inflammation, activent la cicatrisation, mais le véritable travail se fait sur le mode de vie.

  31. gwen 21 Juil, 2015 à 1:37 #

    Bonjour,
    je viens de m’inscrire pour la méthode mais il se trouve que je suis enceinte de deux mois. J’aimerai savoir si il est possible pour moi de suivre un programme (j’ai un acné de grossesse sur le visage/corps)…je risque d’être limité pour l’utilisation des HE par exemple….et ce qui m’intrigue c’est d’être suivi sans « consultation visuelle » car pour conseiller il faut diagnostiquer et bien souvent notre regard n’est pas objectif.
    Merci de m’expliquer votre pratique pour évaluer tout ça car chaque cas est particulier.

    • Elsa Kreiss 21 Juil, 2015 à 6:11 #

      Bonsoir Gwen et félicitations !

      Oui, la grossesse suppose des précautions par rapport aux huiles essentielles. Pour mieux vous conseiller et personnaliser les soins, je vous conseille de faire ce petit test et de m’en donner le résultat : la sensibilité de la peau est un critère important.

  32. Léo 18 Juil, 2015 à 10:59 #

    Bonjour,
    Je commence à suivre votre traitement (avec huile de jojoba, nettoyant au tea tree Joveda/rhassoul et peeling citron). Je viens donc d’arrêter mon ancien traitement médicamenteux (Eclaran) et je souhaite savoir si ma peau peut supporter le rhassoul et le peeling citron dès maintenant ou s’il faut attendre quelques jours.
    De plus, je mettais des crèmes contre l’acné Avène sans prescription (TriAcnéal Expert et Cleanance Expert), puis-je continuer ?
    Merci d’avance,
    Léo

    • Elsa Kreiss 18 Juil, 2015 à 3:35 #

      Bonsoir Léo,

      Je vous conseille vivement d’éviter le peeling citron pendant l’été : exfoliée, la peau est plus sensible aux rayons du soleil… En cette saison, mieux vaut se limiter à un peu de rhassoul, assez espacé (une ou deux fois par semaine).

      Produits Avène : leur composition est généralement assez pétrochimique, c’est dommage…

    • Emanuelle 18 Juil, 2015 à 3:55 #

      Bonjour Léo,
      Bienvenu sur la méthode ! Pour Eclaran, il est mieux d’attendre quelque jours (4/5). Pour les crèmes, pas de soucis d’interactions, en revanche vérifiez avec notre liste pour les ingrédients comédogènes, OK ? Et Elsa a raison, faites attention avec le peeling citron pendant l’été…

  33. Ims 17 Juil, 2015 à 11:00 #

    Bonjour, je suis sous Accutane et je mets du peroxyde de bynzote la nuit après l’avoir hydraté, est-ce que c’est compatible ? Ou ils sont contradictoire?

    • Emanuelle 18 Juil, 2015 à 3:59 #

      C’est au médecin qui vous a prescrit Accutane de vous renseigner. Généralement le B P est très asséchant, donc les deux font assez mauvais ménage…

  34. Rose 15 Juil, 2015 à 7:17 #

    bonjour

    J utilise le retine A tretinoide depuis environ 2 semaines ,j ai une desquamation de la peau et une foret sensibilite, rougeur. jusqu a combien de temps la desquuamation va t elle cesser ? Mais j ai toujours pas vu aucune amelioration.

    Merci pour tout !

    • Emanuelle 16 Juil, 2015 à 4:03 #

      Bonjour Rose,

      Tout d’abord, 2 semaines, au regard de l’acné, c’est très court… Mais d’une manière générale, il est rare à mon avis que l’usage de trétinoïne seule puisse venir à bout d’une acné bien établie. Je crois fermement que l’acné répond beaucoup mieux quand on le traite de l’intérieur et de l’extérieur. Il faut à mon sens combiner mode de vie (alimentation ne favorisant pas les androgènes et l’inflammation, contrôle du stress, répérer d’éventuelles allergies, combler d’éventuelles carences…) et produits. Ces derniers, seuls, sont rarement suffisants. Quant à la trétinoïne, elle est en effet très irritante…

  35. MARIE 15 Juil, 2015 à 3:48 #

    Bonjour

    Je n’ai pas bien compris si je pouvais utilisé l’acide salicylique (indice INCI : Aqua, Salix Nigra (Willow) Bark Extract) avec peeling au citron.
    D’autre part je voulais savoir si je pouvais remplacer la routine démaquillante du matin par du liniment, j’ai de l’acné hormonale depuis 10 environ (j’en ai maintenant 32!) au niveau du menton et parfois cou.
    J’ai lu que le liniment avait un PH de 9

    Merci Marie

    • Elsa Kreiss 15 Juil, 2015 à 5:14 #

      Bonsoir Marie,

      Non, n’associez pas peeling citron et acide salicylique ! Et dans tous les cas, attention à l’exfoliation en été, quel que soit le moyen : une peau exfoliée est moins bien protégée du soleil…

      Pour votre nettoyage du matin, pour mieux vous conseiller, pouvez-vous m’indiquer votre score à ce test ?

      • MARIE 27 Juil, 2015 à 9:42 #

        bonjour

        Désolée je n’avais pas vu la réponse mon score est de 29 points.
        Du coup je peux quand même remplacé le peeling citron par l’acide salicylique?
        Oui je n’ ai pas encore fait de peeling, d’autant plus que j’ai déjà des taches brunes sur le visage. J’ai lu que l’acné pouvait en causer

        • Elsa Kreiss 01 Août, 2015 à 9:38 #

          Bonjour Marie,

          Oui, mais vérifiez que la composition n’est pas trop pétrochimique, et attendez l’automne…

          Avec votre score, je vous conseille le Gel nettoyant au tea tree de Joveda.

  36. rene watteau 15 Juil, 2015 à 3:04 #

    Bonjour Emmanuelle ,

    J’ai une secretaire Thai ( j’habite a Bangkok ) .Que me conseillez -vous de lui conseiller.

    28 ans ,acne moderee mais peau « oily  » comme quasiment toutes les femmes de ce pays.

    Merci pour vos precieux conseils

    Rene

    • Elsa Kreiss 15 Juil, 2015 à 5:16 #

      Bonjour René,

      Je me permets de répondre :
      – Conseillez-lui de s’inscrire à notre méthode gratuite : elle y trouvera un programme complet (et notamment des conseils pour mettre en place un mode de vie « anti-acné »,
      – Pour les soins du visage, il me faudrait son score à ce test pour bien la conseiller.

  37. zabo 14 Juil, 2015 à 6:36 #

    Bonjour,
    Vous oubliez de parler de l’acide azelaique. J’utilise une crème appelée skinoren depuis presque 1 mois et cela a réduit énormément mes boutons enflammés : j’en ai presque plus. Je pratique aussi le double nettoyage (huile de jojoba, gel dermo nettoyant, rhassoul et miel de manuka). Et j’ai banni les produits laitiers. Que pensez vous de l’acide azelaique ?

    • Emanuelle 16 Juil, 2015 à 4:26 #

      Bonjour Zabo, l’acide azélaïque est généralement assez doux et bien toléré. En cas d’acné faible à modérée, il peut être un bon allié. Comme toujours cependant, il faut à mon avis l’associer au mode de vie, donc bravo pour les produits laitiers !

  38. Laure 14 Juil, 2015 à 4:40 #

    Bonjour,
    J’ai lu avec grand intérêt cet article. Que pensez-vous de la crème Keracnyl PP ? A priori, elle ne contient aucun des produits mentionnés dans cet article. Est-elle bien compatible avec le peeling citron ? Je suis étonnée de la voir certifiée « non comédogène » par le laboratoire Ducray, car en regardant attentivement sa composition, j’y ai trouvé plusieurs des produits qui figurent sur votre « Liste des ingrédients à éviter quand on a de l’acné ». Que faire ?
    Je vous remercie d’avance.

    • Emanuelle 16 Juil, 2015 à 4:32 #

      Bonjour Laure, oui, la crème contient bien certains des ingrédients de la liste, et sa composition est très riche en « pétro-chimie ». En revanche, elle n’est pas incompatible avec le peeling citron…

  39. Clara 14 Juil, 2015 à 2:51 #

    Bonjour Emanuelle,

    En lisant cet article je me rends compte que j’ai tout faux !
    Ma peau va BEAUCOUP mieux depuis que je mets en place une bonne hygiène de vie (je suis inscrite à la méthode avancée) mais niveau soins je fais tout ce qu’il ne faut pas faire!
    Par crainte que mon acné revienne de plus belle, j’associe depuis 6 mois à la fois mon ancien traitement dermato (épiduo + crème aux acides de fruits) avec des soins beaucoup plus naturels: rhassoul, huile de jojoba, miel de Manuka, nettoyant neutre …
    Et c’est vrai que même s’il n’y a presque d’acné « inflammatoire », ma peau graisse beaucoup plus et j’ai pas mal de points noirs qui étaient inexistants avant !

    Je voudrais donc repartir sur de bonnes bases. D’où ma question, est-ce qu’il serait judicieux de laisser ma peau se « reposer » pendant une 10aine de jours (uniquement nettoyage + huile de jojoba) avant de reprendre doucement le reste ? Ou je peux faire une transition nette ?

    Merci d’avance

    • Emanuelle 16 Juil, 2015 à 4:36 #

      Bonjour Clara, très contente que la méthode avancée vous aide !

      Un « break » de 4/5 jours est généralement suffisant pour déjà grandement rétablir le film hydro-lipidique, si votre eau du robinet n’est pas trop agressive.

      Bonne chance !

  40. anna 13 Juil, 2015 à 9:18 #

    Bonjour je voudrais savoir si le nettoyage à l’huile, par exemple avec l’huile de coco qui atténuerait les cicatrices, pourrait aider à réduire l’acné sans agresser le visage .

    • Elsa Kreiss 14 Juil, 2015 à 8:55 #

      Bonjour Anna,

      Nous sommes très, très pour le nettoyage à l’huile ! Mais pas n’importe laquelle : attention à l’huile de coco : malgré ses qualités, elle est comédogène, donc je ne l’emploierais pas sur une acné active. Préférez l’huile de jojoba. Et faites suivre d’un nettoyant doux. Etes-vous inscrite à la méthode gratuite (formulaire de droite) ? On vous y explique la technique !

  41. Bene 13 Juil, 2015 à 5:34 #

    Bonjour et merci pour vos précieux conseils que je suis depuis presque 11 mois. Mon acné avait bien diminuée avec le nettoyant tee tree + gel aloe Vera + huile de jojoba le matin et double nettoyage avec rasshoul le soir ou nettoyant tea tree + miel de manuka 18 en masque pour les cicatrices et tâches, puis gel aloe Vera+ huile de jojoba et huile essential immortelle le soir.
    fois par semaine, le masque au clou de girofle et une fois par semaine le citron.
    Mais je faisais cela avec pendant 6 mois 1 comprimé de tolexine 100 mg.
    Depuis que j’ai arrêté les comprimés, je constate que les boutons reviennent et ce qui me désole, c’est que j’ai une peau metisse et donc je garde des tâches foncés.

    Je ne sais plus quoi faire. Revoir mon protocole de soin, revoir le dermatologue ou un endocrinologue

    • Emanuelle 13 Juil, 2015 à 5:56 #

      Personnellement, je ne suis pas super-fan des antibiotiques pour l’acné. Je trouve leur action temporaire et surtout, ils peuvent perturber la flore intestinale, ce qui peut aggraver l’acné. J’en parle ici. Donc il est souvent judicieux après un si long passage sosu antibiotique de travailler à l’équilibre de sa flore intestinale : en suivant par exemple ces conseils et éventuellement avec une cure de probiotiques. Je ne peux bien sûr pas vous conseiller sur la suite à donner, mais plus on a d’infos, mieux c’est : un bilan hormonal avec un endocrinologue peut être instructif si on suspecte une acné hormonale (variant selon le cycle, plutôt sur la partie basse du visage…). Pour les taches, penser à la crème anti-tache au safran et au peeling citron.

      • Diane 14 Juil, 2015 à 12:26 #

        Bonjour,

        Vous venez de décrire exactement le problème que j’ai en parlant d’acné hormonale dans votre reponse (en citant la partie basse du visage et survenant surtout au debut et en fin de cycle). Je suis vos techniques depuis un an, et ce qui semble le mieux pour moi c’est l’huile essentielle de tea tree avec l’huile de jojoba (meme si mon conjoint déteste l’odeur du tea tree mais tanpis !) Ma peau est typiquement « normale », pas le genre trop sensible ni seche ni trop grasse, par contre c’est toujours vers le menton et le bas des joues que ca recommence quoique je fasse ! Le resultat est le même avec ou sans pillule contraceptive (je l’avais arreté 6 mois mais l’effet boomerang a fait un ravage sur mon dos, donc j’ai repris la pillule, mais plus équilibrée que la précédente)… Du coup, que faut il faire pour équilibrer les hormones et comprendre ce qui cloche ? Peut on y rémédier seul ?

        Merci pour tout !

        • Emanuelle 16 Juil, 2015 à 4:42 #

          « Du coup, que faut il faire pour équilibrer les hormones et comprendre ce qui cloche ?  »
          Large question, Diane ! Tout d’abord, il faut comprendre qu’on ne peut pas comprendre ce qui cloche quand on est sous pilule ou dans les 3 mois qui suivent l’arrêt. Sous pilule, nos propres hormones, celles fabriquées naturellement par notre corps, sont stoppées et remplacées par des molécules synthétiques. Donc si on fait des analyses, ce sont ces hormones qui apparaissent, pas les nôtres.
          « Peut on y rémédier seul ? »
          Tout dépend de la situation, c’est à dire du cas de figure qui apparait quand on peut enfin lire la situation correctement.

Laisser un commentaire